.:.Chronique.:.

Pochette

Woodmann, Arch

Draped Horse Blue

[Black Shoes Records::2008]

|01 You Couldn't Be Anyone|02 Slowly Singing|03 We Were Hunters|04 All Parades & Marches|05 Life's A Snowball|

C'est quand même dingue qu'à chaque fois qu'un gus tripote quelques notes sur une guitare sèche on lui colle de facto cette étiquette folk. Bien pratique, ça ne mange pas de pain et ça évite de prendre de gros risques. Sauf que pour Arch Woodmann les choses sont certainement plus compliquées. Si parfois on peut penser à Beirut, c'est surtout dans ses influences qu'il faut chercher une meilleures compréhension de sa musique. De Do Make Say Think, Akron Family, Broken Social Scene ou Sun Kill Moon, Arch Woodman n'est pas un pur folk-boy. Clairement, Arch Woodmann est plus dans une orientation indie-pop acoustique qui s'éloigne sans trop de remords de l'imagerie bien polie de ces formations dont la marge de manoeuvre paraît de plus en plus restreinte. Ce premier ep brouille donc les pistes et offre à son auteurs des perspectives d'avenir plus étendues. Comment peut-il en être autrement quand on le sait capable de morceaux aussi bien constitués que You Couldn't Be Anyone et Slowly Singing. Si la fièvre redescend un peu avec les trois titres suivants, on peut, sans sourciller, mettre Arch Woodmann dans les belles découvertes du moment. Draped Horse Blue... est comme une introduction idéale, insouciante et pleine d'évidences. Nous sommes donc amenés à nous rencontrer à nouveau et le plus tôt sera le mieux.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-09-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/archwoodman

?>