.:.Chronique.:.

Pochette

Clint

s/t

[Autoproduction::2008]

|01 Beverly Hills|02 Speedball Icecream|03 NYC 2007 (Remember ?)|04 A Light I Can See|

Loin du tumulte des mass médias, il existe un nombre incalculable de groupes qui tentent d'exister ou de se faire un nom. Tout le monde n'a pas forcément la chance de bénéficier d'un buzz MySpace ou d'un plan com' en béton armé. Ainsi Clint, combo parisien, fait comme beaucoup d'autres, c'est-à-dire avec ses propres moyens. Et réussir à avoir un quelconque écho n'est pas le plus évident à obtenir. Faire parler de soi est vraiment le nerf de la guerre. Ainsi, et pour faire court et simple, ces quelques lignes écrites à des heures indues ne sont pas une perte de temps car Clint mérite amplement qu'on se penche sur leur cas. A l'évidence, le groupe prend les choses comme elles viennent et leur musique leur ressemble complètement. Adepte d'un rock urgent et terriblement efficace, on ne sent pas chez eux le calcul grossier qui ne fait tomber dans le panneau que les crédules et les béotiens. Chez Clint, on a visiblement opté pour une aventure sans complexes, sans chichis, de celles qui ne prennent leur plaisir que dans l'électricité la plus brute. Une aventure sonore qui s'est aussi enrichie de ses expériences internationales. La formation a suffisamment voyagé pour tisser des liens forts avec des artistes d'horizons les plus divers, ce qui leur a sans doute donné plus d'assurance. Pas d'arrière-pensées donc dans cet EP qui sent manifestement la poudre. Pourtant, il n'y a rien de vraiment exceptionnel dans ce que fait Clint, (l'ombre de The Strokes n'est pas très loin) mais leur fraicheur innée et leur sens de l'essentiel, de la mélodie juste et énergisante, font qu'on ne peut rester indifférent devant ces quatre titres bourrés de bonnes intentions. Vite, la suite.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 29-08-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/clintclassinternational

?>