.:.Chronique.:.

Pochette

Butcher The Bar

Sleep At Your Own Speed

[Morr Music::2008]

|01 Get Away|02 Sex Szene|03 Gumble|04 You Know Everything|05 House/Home|06 New Nest|07 Opening Night|08 Bike|09 Leave This Town|10 Head's Contents|11 Ball Point Skin Notes|12 The Boy You Miss The Most|13 Rounds|

Joel Nicholson s'est fait remarquer l'année dernière grâce à un sympathique single sorti sur A Number Of Small Things (Anost pour les intimes), qui n'est rien moins qu'un sous-label de Morr Music. Originaire de Rotherham (il y tient) mais vivant à Manchester, Nicholson vient de passer un palier en signant son premier album pour la maison mère, signe de la considération qu'on lui porte. Au premier abord, Sleep At Your Own Speed n'est qu'un album de pop folk gentillet et bucolique, un apéritif agréable qu'on peut aisément partager entre amis. Mais comme c'est souvent le cas, les premières impressions sont souvent approximatives et ne révèlent qu'une partie de la réalité. Si, effectivement, ce disque est pour le moins champêtre, il porte aussi la marque d'une écriture pop raisonnée et qui touche au but à chaque instant. Sans être follement à la pointe du progrès, Butcher The Bar suit fidèlement l'héritage d'une americana des plus inspirées. La formule marche toujours et ce, au-delà de toute espérance. Ainsi, on progresse dans cet album avec une totale légèreté, prenant au passage une grande bouffée d'air frais. Joel Nicholson est ainsi très juste dans ses intentions et même s'il fait preuve d'assurance, il garde une belle humilité vis-à-vis de ce qu'il fait.

Cependant il ne suffit pas de faire de belles ballades pour convaincre totalement. Certes, ce premier long effort de Butcher The Bar a de la ressource et mérite amplement le respect mais on se dit assez vite que tout cela a déjà été vécu par le passé. Rien dans Sleep At Your Own Speed ne sent vraiment le renouvellement de genre. On pourrait bien se contenter de ses talents de compositeur attachant et de son honnêteté dans l'exécution mais ce serait presque s'abaisser devant quelqu'un qui se contente, avec réussite, de reprendre des recettes déjà éprouvées. Chacun fera selon sa conscience. Il serait en fait plus sage de prendre cet album à sa juste valeur, sans essayer de le rabaisser ou de le mettre plus haut qu'il ne le mérite. Ceci dit, Sleep At Your Own Speed est plutôt porteur d'espoir car quand on est capable d'écrire des chansons de ce niveau, on ne peut que rêver de lendemains ensoleillés. Joel Nicholson est donc une personne à suivre. Et de près.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 14-08-2008

A voir également :

http://www.morrmusic.com

?>