.:.Chronique.:.

Pochette

Immune

Not Until Morning

[Eglantine Records::2008]

|01 Lie Awake|02 Slow Backwards|03 Wakening Of A Former Land|04 When We Faint|05 Misplaced|06 Slightly Upon My Own|07 Hello|08 Recorded Home|

Quand un groupe se réclame de Robert Wyatt, Tindersticks, Hood et Talk Talk, il a de quoi retenir l'attention. Quelque temps auparavant, sur ce même site, Immune était placé aux côtés d'Arab Strap, Sigur Rós et Jeff Buckley. Autant de comparaisons qui peuvent situer la formation lyonnaise mais aussi semer le doute chez l'auditeur. Immune vaut-il vraiment le détour ? Sound Inside avait déjà donné une réponse mais n'avait pas tout à fait dissipé toutes les interrogations. Not Until Morning devrait, ainsi, permettre aux indécis de se décider. En fait, Immune reprend les choses là où ils les avaient laissées il y a deux ans. On retrouve ces ambiances langoureuses et fragiles, teintées de colorations très hivernales. Pas de grandiloquence ici, pas de surdosages ou d'exagérations grotesques. Immune fait dans l'intime, le voyage intérieur, l'introspection la plus pure. L'effort de concentration est alors de rigueur sous peine de voir se refermer les portes de leur univers où la subtilité et la recherche de l'intonation juste sont un sacerdoce. Immune fait figure d'équilibriste, plaçant un savoir-faire qui peut s'écrouler comme un château de cartes s'il dévie dans ses intentions. Ce qui ne veut pas dire que le groupe n'a pas de marge de manœuvre. Au contraire, Immune s'applique à varier ses effets mais toujours en suivant une idée fixe, celle de rester eux-mêmes.

De cette musique quelque peu planante et hors du temps, on retiendra cette chose : Immune a bien mérité de ses illustres modèles. Le groupe peut jouer d'égal à égal sans oser craindre le ridicule ou les moqueries. Si la formation est relativement discrète sur scène, ses disques n'en demeurent pas moins des œuvres à déguster minutieusement, précautionneusement. On pourrait alors les rapprocher sans peine de groupes comme Cyann & Ben ou Astrid pour cette capacité à s'élever et créer une musique qui ne touche que rarement le sol. Ce deuxième album fait donc plus que confirmer les bonnes impressions laissées par Sound Inside. Immune s'affirme de plus en plus, gagnant ses galons avec une musique qui convainc autant qu'elle touche. “Essentiel !” affirme le petit sticker fourni avec le cd promo. Pour une fois qu'on exagère pas les choses, il sera difficile de contester ce statut à Immune. Les Lyonnais ne font sans doute pas beaucoup de bruit mais Not Until Morning est suffisamment éloquent pour que sa simple écoute nous fasse admettre l'évidence.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-08-2008

A voir également :

http://www.immunemusic.com

http://www.eglantinerecords.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jack : avis du rédacteur

?>