.:.Chronique.:.

Pochette

Parade Ground

Rosary

[Sleep Walking Records::2007]

Alors que Parade Ground était promis à un bel avenir pendant les années 80, le duo, formé par Pierre et Jean-Marc Pauly, s'est retiré de la scène sans vraiment crier gare. Eux qui avaient pourtant eu le patronage de gens comme Colin Newman (Wire) et Patrick Codenys et Daniel Bressanutti (Front 242) ont choisi la discrétion de l'anonymat pour ne réapparaître qu'épisodiquement (notamment pour le Evil Up de Front 242). Cette fois-ci Parade Ground est réellement de retour et le groupe aura pris son temps pour réaliser ce Rosary. Un album à l'orientation clairement industrielle, aux ambiances sombres voire glauques et où les collages sonores et les samplings prennent une belle part. Bien heureusement, la formule employée par Parade Ground ne tourne pas qu'autour de cela. Le duo utilise une instrumentation apre, sévère, qui martèle et provoque des sentiments multiples. De même, le chant presque désespéré et post-apocalyptique réveille en nous des souvenirs, pas si lointains que cela, sur d'autres formations indus plus anciennes mais à la noirceur aussi certaine. En tout cas Parade Ground fait preuve d'un volontarisme quasi extrémiste, plongeant l'auditeur dans une zone de conflits qui peut se révéler aussi angoissante que jouissive.

On pourra aussi saluer la belle production de Patrick Codenys qui se retrouve une fois de plus aux côtés de Parade Ground pour un disque qui varie pas d'un iota dans ses intentions. Qui, d'ailleurs, mieux que lui pouvait appréhender la musique des frères Pauly ? Le résultat, bien que dans la forme il ne soit pas spécialement étonnant, est plus que satisfaisant. Même si Rosary permet à Parade Ground de renaître de ses cendres, son avenir reste incertain. La parution de ce disque ne confirme en aucune manière un avenir tout tracé pour le duo. Certes ils recommencent à tourner mais pour combien de temps ? Ne vont-ils pas à nouveau disparaître alors que Rosary leur ouvre de nouvelles perspectives ? Ils ont toutes les cartes entre leurs mains et même si leur musique est plus tournée vers l'industrielle (du moins celle qui a directement dérivé de groupes comme Cabaret Voltaire, Throbbing Gristle, Psychic TV ou Coil) et la cold wave d'hier, ils ont parfaitement leur place sur les scènes actuelles.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 21-07-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/paradeground

http://www.parade-ground.net

?>