.:.Chronique.:.

Pochette

Nicholson

Les Rastas Et Les Punks

[Les Chroniques Sonores::2008]

|01 Un Si Bel Accident|02 Un Supplément D'Ame|03 Icônes|04 Les Rastas Et Les Punks|05 Nicholson 2007|06 Un Type En Sale Etat|07 Des Doutes|08 Dieu Pardonne, Moi Pas (version 2007)|09 La Femme Sans Tête|10 (Et En Plus, Faudrait Que Je M'Habille Comme) Les Strokes ?!! |

Pour son deuxième album, le duo marseillais Nicholson a choisi un titre qui laisse un peu perplexe. Au mieux, on peut penser qu'ils ne se prennent pas vraiment au sérieux. Dans le cas contraire, on s'imagine les deux hommes embarqués dans un rock franchouillard aux poncifs aussi lourds que l'héritage horripilant d'un groupe comme Téléphone. Heureusement, et je dis bien HEUREUSEMENT, nous n'en sommes pas là. Nicholson est bien plus subtil, plus gainsbourien, plus pop aussi, faisant autant référence au cinéma (La Femme Sans Tête, Dieu Pardonne, Moi Pas) qu'aux sonorités 60's et 70's. Nicholson est un groupe relax dont les paroles s'éloignent avec bonheur de cette “nouvelle chanson française” pour se rapprocher amoureusement de la perfide Albion. Alors que d'autres échouent lamentablement dans ce genre d'exercice ou alors arrivent à gonfler prodigieusement leur auditoire, Nicolas Danglade et Germain Courtot tirent leur épingle du jeu sans chercher pour autant le Saint Graal. C'est sans doute pour cela que Les Rastas Et Les Punks est d'une profonde honnêteté.

Avec ce disque, Nicholson prend nettement de l'assurance et la légèreté de ton qui les caractérise est encore plus éclatante ici. Ce duo fait alors partie de ceux qui remettent la pop à la française dans le bon et droit chemin. Comme une leçon de savoir-vivre et de savoir-faire, Les Rastas Et Les Punks est quasiment un cas d'école, de ceux qu'on devrait montrer en exemple à tous ces mauvais élèves qui emploient le mauvais goût comme marque de fabrique. En esthète décontracté et désinvolte, Nicholson se garde pour autant d'être prétentieux. Ils n'ont clairement pas la grosse tête et jouent avec intelligence une pop sans âge apte à séduire le plus grand nombre. En tout cas, c'est encore le moins qu'on puisse leur souhaiter. En attendant qu'on leur reconnaisse autre chose qu'une sympathie complaisante, il serait bon de porter une oreille attentive à ce disque bien plus intéressant qu'il n'y paraît.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 17-07-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/nicholsonfrommarseille

?>