.:.Chronique.:.

Pochette

Hadoken

The Ancient Machine

[Argghh!! Records::2008]

|01 Pulsa Di Nura|02 Vesuvius|03 The Death Stone|04 Vagues Scélérates|05 Aerial|06 A Clock Tower Sleep|

Il est fascinant que des musiciens fassent encore du post-rock aujourd'hui tant l'époque ne s'y prête guère. L'âge d'or est bien passé et il ne reste que quelques éclairs de génie qui viennent égayer une scène qui n'a plus les mêmes faveurs du public. Certains vont même jusqu'à dire que c'est un combat d'arrière-garde, inutile, pour ne pas dire obsolète. Cela ne l'est pas plus que les différents revivals qu'on nous a mis dans les pattes ces dernières années. Mieux, les héritiers du post-rock sont certainement plus honnêtes dans leur démarche et intègre dans la manière de jouer. Ainsi, Hadoken, groupe de Amherst dans le Massachusetts, est sans doute assez académique, mais on ne peut nier chez eux une volonté de bien faire tout en intégrant une touchante émotion qui enlève toute lourdeur. Largement inspiré par les productions de chez Constellation (Godspeed You ! Black Emperor en tête), Hadoken développe une musique où la puissance et la technique sont parfaitement maitrisées. Adorant les longs formats, les Américains sont d'incorrigibles bavards et savent hausser le ton au moment le plus opportun. Preuve, s'il en est, qu'ils connaissent bien leur sujet et qu'il ne peut y avoir tromperie sur la marchandise.

Pourtant, on l'a déjà souligné, Hadoken est on ne peut plus classique dans la forme. Du moins, il ne renouvelle pas les codes et se contente de jouer sur les couleurs narratives de leur musique pour faire apprécier toutes leurs qualités. Pour autant, il n'y a pas d'arnaque à l'horizon, on ne s'ennuie jamais et Hadoken est suffisamment crédible pour qu'on les prenne au sérieux. The Ancient Machine est donc un album de bonne facture, bien campé sur ses bases et qui donne assez de satisfaction pour que l'envie d'appuyer à nouveau sur la touche “play” se fasse sentir. Leur classicisme n'est alors qu'un faux problème qui n'existe que chez ceux qui ne jurent que par la recherche d'avancées artistiques. Pourtant un groupe comme Hadoken est utile car ils perpétuent intelligemment un style sans donner l'impression de nostalgie ou de régression musicale. Sur cette simple idée, il serait malheureux de ne pas leur donner une chance.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 11-07-2008

A voir également :

http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=89749818

?>