.:.Chronique.:.

Pochette

Bobby And Blumm

Everybody Loves

[Morr Music::2008]

|01 Not At Home|02 Around A Ground|03 This Piece|04 B To B|05 In Future Present|06 Draw A Bow|07 Leave A Taste|08 Like A Frog|09 Hiss And Rustle|10 Breakwater|11 Sea Song|12 The Letter|13 Distance Disappears|

Instiguée par Thomas Morr, la rencontre entre F.S.Blumm et Bobby Baby alias Ellinor Blixt aura été fructueuse. Rapidement, Everybody Loves aura été mis sur pied, ce qui laisse à penser que les convergences de vues étaient nombreuses. Pour autant, il serait malheureux de croire que ce premier effort ait été réalisé à la va-vite. Bien au contraire, le duo s'est donné les moyens de faire un album cohérent et assez solide pour soutenir la comparaison avec ses concurrents. En effet, Everybody Loves est la rencontre entre un folk intimiste et une électronica éclairée au format, pas si flou, qui fait le lien entre les cultures US et européenne. Ce n'est un secret pour personne, la structure s'est engagée sur ce courant depuis quelques temps déjà. Avec une nonchalance qui confine presque à la neutralité, le duo fait défiler de douces ballades mélancoliques qui, même si leur beauté n'est pas remise en cause, ont déjà été entendues autre part. On ne criera pas pour autant au plagiat. Ce serait ridicule. Pour autant, on peut se demander si ce projet est bien sérieux. Est-ce juste un essai récréatif ou une entame qui pose les bases d'une collaboration qui appelle à aller plus loin ? Il faut avouer qu'on reste encore dans le flou.

En attendant de résoudre cette question épineuse, Everybody Loves est un disque qui se vit plutôt bien. Sa fausse timidité est touchante et est doublée par une écriture qui est aussi raisonnée que sensible. A aucun moment le duo ne se trompe sur les émotions qu'il veut faire passer. Clairement, nos deux protagonistes visaient une certaine justesse mélodique mais qui échapperait, tout de même, à l'exercice scolaire. On peut aisément se laisser abuser tant ce disque appelle à la sympathie. C'est cela, Everybody Loves est un bon compagnon de route, de ceux qui vous mènent facilement à bon port sans que vous ayez eu l'occasion de voir le temps passer. Vous en venez même à regretter que le voyage se soit passé aussi rapidement. Les disques qui laissent ce genre d'impression n'ont finalement pas grand-chose à se reprocher. F.S.Blumm et Bobby Baby sont sur la bonne voie. Celle qui mène les humbles à la félicité.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 03-07-2008

A voir également :

http://www.morrmusic.com

?>