.:.Chronique.:.

Pochette

Borko

Celebrating Life

[Morr Music::2008]

|01 Continental Love|02 Spoonstabber|03 Shoo Ba Ba|04 Sushi Stakeout|05 Dingdong Kingdom|06 Summer Logic|07 Doo Doo Doo|08 Hondo & Borko|

En traînant un peu sur la toile, il n'est pas difficile de se rendre compte que ce premier album de Borko a laissé chez mes coreligionnaires francophones un sentiment plutôt mitigé. Tous reconnaissent à ce disque une certaine qualité mélodique, mais l'image la plus nette qu'ils se font de Celebrating Life est celle d'un disque au côté mièvre et empreint de trop de stéréotypes islandais. Personne n'est obligé de suivre le même mouvement et ce n'est pas par pure bravade que je vais énoncer ici un avis contraire. Évidemment, il ne faudra pas compter sur moi pour dire du mal d'un groupe qui comprend en son sein trois Benni Hemm Hemm et mené d'une main de maître par un Björn Kristiansson des plus inspirés. Certes, Borko n'est certainement pas un champion de l'innovation tous azimuts mais il arrive a recréer une certaine magie, une musique onirique où les formats pop sont comme des contes fantasmagoriques que l'on raconte à la tombée de la nuit. Des contes où l'héroïsme n'est pas absent et les bouffées de chaleur souvent au rendez-vous. Le groupe n'est pas exempt de grandiloquences mais celles-ci ne sont pas incontrôlées et ne plombent pas la globalité du disque.

Si Kristiansson et ses camarades peuvent se révéler aussi légers que l'air, il leur arrive également de partir dans de grandes envolées. Ceci étant dit, on peut s'accorder à dire que le groupe évite soigneusement les grosses ficelles et préfère volontairement prendre le chemin le plus tortueux tout en respectant un schéma pop relativement classique. Quoi qu'il en soit et malgré toute la complexité qu'ils amènent à leurs morceaux, on ne peut que se délecter de ces huit titres alambiqués à la beauté quasi naïve. Ainsi, il faut prendre cette célébration de la vie pour ce qu'elle est et rien d'autre. Dans le cas contraire, la désillusion ne pourrait en être que plus grande. Alors oui, Celebrating Life est sans aucun doute possible made in Islande, mais faut-il le regretter ? Non car on nous a maintes fois prouvé que les habitants de ce petit pays étaient pleins de ressources et Celebrating Life est exactement à cette image. Malheureusement, il s'en trouve encore pour en douter.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 30-06-2008

A voir également :

http://www.morrmusic.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jack : avis du rédacteur

?>