.:.Chronique.:.

Pochette

Shonky

Time Zero

[Freak n' Chic::2008]

|01 Time Zero|02 Nebula|03 Ringside With Dione|04 Cosmic Ray|05 Galactica|06 Ellipse|07 Ondulation|08 Odyssey|09 Magma|10 Minor Planets|

C'est bien beau de sortir des maxis et placer ses morceaux chez un petit peu tout le monde, mais il arrive un moment où il faut se lancer dans le grand bain qu'est la conception d'un album. Time Zero est donc l'objet de toutes les attentes. Car celui qui est présenté comme le «prodige» français de ces deux dernières années, est attendu par les spécialistes des musiques électroniques. Olivier Ducreux, de son vrai nom, n'a peut-être pas conscience de la pression qu'on tente de lui mettre sur les épaules. Du moins, sur Time Zero, on ne ressent pas d'approche prudente ou de volonté de rester dans les clous, histoire de ne froisser personne. Non, Shonky, adopte une attitude plutôt relaxée et sa musique électronique, qu'on s'est empressé de cataloguer dans la minimale, est résolument sans complexe. Plutôt répétitive et pour le moins assez organique, la musique de Shonky se révèle à nous dans toute sa simplicité et son efficacité. Shonky montre que les espoirs placés en lui n'ont pas été vains. D'un bout à l'autre de l'album, il maintient un niveau de qualité qui n'est pas toujours de mise chez certains de ses concurrents. De là à le qualifier de prodige il ne faut peut-être pas trop exagérer.

Même si Time Zero est un très bon album aux morceaux plus qu'alléchants, Shonky n'est pas un visionnaire. Orienté vers des sonorités et une architecture très allemande (en même temps, vivre à Berlin, ça peut forger un caractère), ce disque est l'image même d'une électro moderne et séduisante. Ce qui la différencie des autres, c'est cette capacité à enchaîner, sans faiblesses, des compositions à haute teneur. Par contre, ce qu'on n'arrive pas à savoir c'est si Shonky aura la possibilité d'aller plus loin. Réaliser un album comme Time Zero, beaucoup s'en contenteraient mais Olivier Ducreux n'en est qu'à ses débuts et on peut imaginer qu'il n'a pas encore épuisé tout son réservoir d'idées. On pressent qu'il peut aller plus loin, que ce soit seul ou accompagné, comme récemment avec Jenifer Cardini. Ainsi, il convient d'être prudent avant d'introniser Shonky comme un génie hors catégorie. Au mieux il est l'une des sensations du moment dans laquelle on peut placer de très gros espoirs. En tout cas, Time Zero est à consommer sans modération.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 23-06-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/shonkar

http://www.freaknchic.com

?>