.:.Chronique.:.

Pochette

Jordan O'Jordan

Not Style, Nor Season Nor Hard-Handed Lesson

[Waterhouse Records::2008]

|01 Letter To A Lightning Bug|02 Hard-Handed Lesson|03 Blame Fashion|04 Niagara, Niagara|05 The Baker's Tale|06 The Ghost Of Andy Pratt|07 By Ballon Or Sinking Ship|08 Waverly, Ohio|09 A Town's Reply To A Banjo|10 Don't Take Me Out As The Asshole|11 The 36th Parallel|12 An Old Foundry Fable|

Pour les amoureux de ce nouveau souffle folk, qui sont déjà noyés par moult formations ayant plus ou moins d'intérêt, voilà un disque qui pourrait bien satisfaire leurs oreilles curieuses. Jordan Smith frappe à la porte d'un mouvement qui connait certainement aujourd'hui son apogée. Se qualifiant lui-même de “joueur de banjo néo-vaudevillien”, il imprime son style par une utilisation limitée de moyens. Pas de grosses débauches donc, mais simplement un virage vers un minimalisme joyeux qui semble tout droit sorti des bouges enfumés d'une époque révolue et lointaine. On s'y sent un peu comme chez soi, en toute convivialité et Jordan Smith, imperturbable, déclame ses petites histoires avec une réelle conviction. Chantre d'une musique populaire, l'Américain de Colombus n'oublie pas que celle-ci peut allier une certaine exigence mélodique et textuelle. En l'occurence, on a trop habitué les gens à se contenter d'une musique faite au kilomètre et qui répond trop à des principes pour le moins mercantiles. Nous avons alors oublié ce qui fait les fondements de cette musique populaire, faite de simplicité, d'un contenu bien plus riche que celui de rendre le cerveau disponible, d'une émotion communicative remplie d'universalité et propre à se rendre sympathique autrement que par des sujets futiles et abrutissants.

Jordan Smith, malgré son côté vieillot, est dans ce genre de quête, celle d'un retour aux choses les plus fondamentales et, dans le fond, les plus humaines. On pourra bien dire que c'est un disque de folk de plus mais, ici, il y a une réelle profondeur qui contraste avec d'autres formations dont l'intérêt est plus que discutable. Car, en ce moment, il faut bien dire qu'on en bouffe à toutes les heures, porté par les succès de groupes comme Arcade Fire ou Beirut, qui touchent à présent tous les suiveurs de mode. Il faut alors savoir choisir avec discernement les bons disques et non ceux qui sont automatiquement mis sur le devant de la scène (à tort ou à raison). Jordan O'Jordan est le genre d'artiste qui n'a pas encore de grosse notoriété par ici mais il mérite à coup sur plus qu'une écoute polie. Not Style,... est ce bijou chaleureux qui permet de ne pas désespérer d'un style qui voit déjà s'agglutiner à ses basques les pires requins de la profession. Son approche naïve et son interprétation colorée met un peu de baume au coeur. L'essentiel est sauf, voire un peu plus.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 12-06-2008

A voir également :

http://www.waterhouserecords.com

?>