.:.Chronique.:.

Pochette

Kubin, Felix Und Das Mineralorchester

Music For Theatre And Radio Play

[Dekorder ::2008]

Il n'aura pas fallu longtemps avant que Felix Kubin ne refasse parler de lui. Après sa collaboration avec Pia Burnette, l'Allemand reprend à son compte plusieurs œuvres qu'il avait réalisées pour le théâtre et des radio-play, d'où le titre. De Zufall, utilisé pour une pièce de théâtre de Branko Simic, à The Raft, radio-play dirigé par Lukas Simonis, en n'oubliant pas Hollywood Elegien, Felix Kubin a essayé de trouver une certaine unité. En tout cas, il a fait en sorte de réunir trois essais qui pouvaient raisonnablement ordonner une cohérence sur la longueur d'un album. Bien que ce soient des œuvres de commande, Kubin s'est efforcé de rester lui-même. Il réalise ici la musique qu'il a toujours faite. Dadaïste, décadent, néo-futuriste ou avant-gardiste, il distille à merveille des atmosphères différentes, toujours à la limite du bancal mais résolument tordues. Kubin ne sait décidément pas faire autrement mais c'est comme cela qu'il se révèle le plus intéressant et le plus inventif. Ainsi, sur chacune de ces trois pièces, notre homme a donné le meilleur de lui-même, comme s'il avait créé pour son propre compte. Toujours avec cette volonté de se limiter dans les moyens, Kubin a su tirer le meilleurs de ses instruments en sachant parfaitement les combiner pour créer l'illusion de richesse.

Pour autant, il demeure assez difficile de cerner la musique de l'intéressé. Au pire on pourrait la qualifier de mélange d'électro-pop et de no-wave. Et encore on serait sans doute encore loin du compte tellement Kubin prend sans cesse ses auditeurs à contrepied. C'est pour cela qu'il est intéressant et qu'il n'a pas, à ma connaissance, d'équivalent. Music For Theatre... n'offre finalement rien de plus que ce que l'artiste fait d'habitude, se ré-inventant à chaque morceau et refusant de se référer aux dogmes musicaux. Kubin est donc cet électron libre, inventeur sonore fou qu'on laisse volontiers en liberté du moment qu'il réalise des albums aussi passionnants que celui-ci. Si bien souvent on souhaite voir un artiste évoluer, lui, contrairement à d'autres, ferait bien de rester tel qu'il est. Sa musique est un tel melting-pot que l'on ne sait pas vraiment très bien où il s'arrêtera. Pour l'instant il ne s'est jamais retrouvé dans une impasse et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a toujours su trouver les clés pour ouvrir de nouvelles portes. Qui peut en dire autant ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 09-06-2008

A voir également :

http://www.felixkubin.com

http://www.dekorder.com

?>