.:.Chronique.:.

Pochette

Vegetable Orchestra, The

Automate

[Transacoustic Research::2003]

|01 Asp|02 Stoik|03 Radi:An|04 Prelay|05 Frkklz|06 Greenhouse|07 Noiz|08 Urgem_X|09 Rauschnberg|10 Radioaktivität|11 Automate|

Curieux groupe que The Vegetable Orchestra. Vous prenez neuf musiciens et un technicien du son, vous faites jouer tout ce petit monde avec des légumes et de l’électronique et vous obtenez un résultat plus que probant. On aurait pu prendre ces gens là pour de parfaits cinglés. C’est peut-être le cas après tout. En tout cas la démarche proposée par le groupe est pour le moins intéressante. Intéressant donc sur disque mais aussi sur scène puisque les morceaux qui composent cet album étaient, à la base, conçus uniquement pour des représentations live. Il serait intéressant donc de voir ce groupe à l’œuvre. Imaginez neuf types sur scène en train de s’acharner sur des cucurbitacées et autres légumes tout en habillant tous ces sons par des arrangements électroniques.

Comme le souligne le groupe cet album est une « interprétation et une reconstruction de la musique électronique avec des éléments organiques ». Une sorte d’hommage en somme. Un hommage qui va jusqu’à reprendre le grand classique de Kraftwerk qu’est « Radioaktivität ». En tout cas le côté ridicule qu’aurait pu donner l’assemblage de sons provenant de légumes (on imagine très bien les biens pensant et les ayatollah du bon goût vous dire que tout cela n’est pas sérieux) ne transparaît pas sur ce disque. Une belle surprise donc qui mériterait sans doute que l’on aille les voir en concert. Ca tombe bien ils sont en ce moment en tournée. En plus à la fin du concert vous aurez le droit à une soupe bien chaude. Que demande le peuple ?

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 01-10-2003

p.s. : Si vous vous décidez à acquérir ce cd vous pourrez remarquer que le digipack a été parfumé au céleri. Légume jusqu’au bout…

A voir également :

www.transacoustic-research.com

?>