.:.Chronique.:.

Pochette

Poni Hoax

Images Of Sigrid

[Tigersushi::2008]

|01 The Paper Bride|02 The Bird Is On Fire|03 Pretty Tall Girls|04 Antibodies|05 Images Of Sigrid|06 You're Gonna Miss My Love|07 Crash-Pad Driver|08 My Own Private Vietnam|09 The Soundtrack Of Your Fears|10 Hypercommunication|11 You Of The Broken Hands|12 All Things Burn|13 Faces In The Water|

On ne change pas une équipe qui gagne. Déjà à la production du premier opus de Poni Hoax, Joakim rempile, aidé, cette fois par Frédéric Soulard. Sans doute surpris par un succès inattendu, Poni Hoax se sera plus investi sur ce disque que sur le précédent et cela s'entend. Plus appliqué, peut-être moins intuitif, il n'en demeure pas moins que l'influence des Talking Heads est toujours aussi présente. Rarement, d'ailleurs, un groupe aura été aussi proche dans l'esprit et dans la forme de la formation de David Byrne. Bien entendu, la musique de Poni Hoax n'est pas qu'un vulgaire resuçage, ce qui leur ferait perdre de facto tout leur intérêt. Ils manipulent cet héritage avec intelligence et subtilité, apportant leur propre modernité à la chose, brouillant ainsi légèrement les pistes. Cependant l'effet de surprise ne joue plus et Images Of Sigrid a, de ce fait, un peu moins de saveur. Attendus au tournant, les Poni Hoax ne déçoivent pourtant pas mais ne parviennent pas à convaincre tout à fait. Nicolas Ker et ses camarades sont là où on comptait bien les trouver. De toute façon, même à ce tarif, on peut difficilement faire la fine bouche. La seule grosse surprise réside en ce "Faces In The Water", morceau ambient à la beauté cristalline qui vient clôturer l'album. Ils signifient ainsi leur capacité à changer de visage et à être sans cesse à contre-pied des attentes.

Ainsi ceux qui prévoyaient un enterrement rapide du groupe après la hype "Budapest" en seront pour leurs frais. Poni Hoax est plus que jamais debout et poursuit sa route avec sa musique teintée d'électro, de rock glacé et d'un côté un peu funky. S'ils doivent s'effondrer, ce ne sera pas avec un album comme Images Of Sigrid qui se révèle, au fil des écoutes, aussi audacieux que son prédécesseur. De même il ne se révèlera pas tout de suite à vous. Il faudra y revenir plusieurs fois, se laisser apprivoiser même si le premier album avait posé les bases d'une musique hybride et plus facilement séduisante. Poni Hoax peut sans doute se le permettre car ils restent malgré tout des outsiders, un groupe sur qui personne, ou presque, ne miserait à long terme un kopeck. Ils sont parfaits dans ce rôle et il n'y a pas de raisons particulières pour qu'ils en changent. Images Of Sigrid est comme une confirmation et une suite somme toute logique pour un groupe qui demeure comme l'un des plus intéressants de l'Hexagone.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-06-2008

A voir également :

http://www.ponihoax.com

http://www.tigersuchi.com

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Laurent : avis du rédacteur
Jack : avis du rédacteur

?>