.:.Chronique.:.

Pochette

Rings

Black Habit

[Paw Tracks::2008]

|01 All Right Peace|02 Mom Dance|03 Is He Handsome|04 Scape Aside|05 Double Thanks|06 You Remind Me|07 Tone Poem|08 Teepee|

Paw Tracks est une petite entreprise qui n'a pas forcément une politique de publication des plus logiques. On vous le rappelle, Paw Tracks est le label d'Animal Collective et sert principalement à sortir les side-projects de ses membres. Par extension la structure réalise les disques des gens qui leur sont proches et ne s'ouvre que rarement à des personnes qui sortent du cercle des intimes. Paw Tracks est donc une sorte de commodité dont l'utilité est d'être libre de ses mouvements et de ne pas avoir à se soucier des tracasseries habituelles dans la quête désespérée d'un éditeur. Ainsi Abby Portner n'est autre que la soeur de Avey Tare aka Dave Portner. La jeune femme forme avec Nina Mehta et Kate Rosko le trio Rings que l'on connaissait déjà sous le nom de First Nation. C'est donc sans réelle surprise qu'on les retrouve sur Paw Tracks. C'est même assez logique. Pour autant il serait facile de tirer des conclusions hâtives à savoir que la parution de Black Habit (et a fortiori de Coronation et de First Nation) est de la simple complaisance. C'est sans doute mal connaître les Animal Collective.

Rings / First Nation n'est certes pas le projet le plus excentrique du roster Paw Tracks mais les trois jeunes femmes exercent un rock schizophrénique, proche d'une douce folie qui ne demande qu'à exploser. Heureusement Rings garde encore un pied sur terre et évite soigneusement de plonger la tête la première dans une musique incontrôlable. Décrivant elle-même ce qu'elles font comme un processus sonore circulaire (d'où le nom du groupe), Black Habit s'impose quelques limites qui sont difficilement transgressées. Cela a évidemment les qualités de ses défauts mais, dans l'ensemble, même si ce disque manque un peu de fantaisie, on retombe assez facilement sur ses pattes. Plus proche de l'avant-gardisme new-yorkais, Rings est un condensé de ces groupes bancals que l'on a beaucoup rencontré dans les années 80 et 90 dont on mesure encore mal l'influence aujourd'hui. A défaut d'être carrément génial, Black Habit a au moins cet insigne mérite de ne pas suivre bêtement le troupeau.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 13-05-2008

A voir également :

http://www.paw-tracks.com

?>