.:.Chronique.:.

Pochette

Hill, Clara

Sideways

[Sonar Kollektiv::2007]

|01 Be Like That|02 Everything|03 Sad Girl|04 Interlude|05 Wonderful World|06 If Only|07 About You|08 Ocean Queen|09 Once I Know|10 Don't Go|

Que le renouveau folk ne fasse plus de doute aujourd'hui ce n'est pas vraiment une info. Et comme toute mode qui se respecte on a un peu trop tendance à mettre une palanquée de groupes qui se sentent l'âme pour venir chatouiller de la six cordes histoire de ne pas louper le bon wagon. C'est peut-être ce qu'a dû se dire Clara Hill qui nous avait plutôt habitués à autre chose. Elle, qui avait su se faire remarquer grâce à ses sonorités électro-soul-jazz prend une autre direction avec Sideways en se positionnant clairement au point de mettre ce disque sous une appellation nouvelle pour son interprète : Clara Hill's Folkwaves. On ne peut pas être plus explicite. On pourra crier à l'opportunisme ou à tout ce que l'on voudra mais Clara Hill garde pour elle cette voix si suave, si soul qui fait, en grande majorité, l'intérêt du personnage. C'est juste le support musical qui change. Comme sur All I Can Provide, la jeune femme aura pu compter sur des musiciens d'expérience qui, pour certains, l'ont déjà accompagné sur ses précédents efforts. Ainsi Jazzanova, Sacha Gottschalk (Thief), Extended Spirit et Nathan Amundson (The Rivulets) sont venus prêter main forte pour un Sideways plein de subtilité. Ceux qui l'avaient déjà suivi savent que malgré l'impression surannée qu'elle laisse, elle donne beaucoup plus de teneur à ses compositions et à leur mise en forme.

Finement travaillé, Sideways est un peu plus qu'un disque basique de folk car Clara Hill ne peut s'empêcher d'apporter tout son background soul et jazz. C'est irrépressible, comme un vieux réflexe dont on ne peut se débarrasser. Et c'est sans doute la meilleure chose qui puisse arriver à ce disque. En apportant avec elle tout son vécu musical Clara Hill arrive à se démarquer quelque peu de la production actuelle. De plus, n'étant pas ingrate, elle s'efface par moments pour laisser le devant de la scène à ses petits camarades de jeu donnant ainsi une image moins monochrome. Sur le papier le projet n'aurait donc dû être qu'un banal essai folk sans envergure qui n'aurait été considéré que comme une simple parenthèse. Tout au contraire Sideways est plus sérieux qu'il n'en a l'air et s'impose comme une voie salvatrice à la carrière de Clara Hill qui aurait plus rapidement tourner en rond. Même en ne changeant pas complètement de peau elle évolue, grandit et prend de plus en plus d'assurance dans ses choix artistiques. Du solide, rien que du solide.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 08-04-2008

A voir également :

http://www.clarahill.com

http://www.sonarkollektiv.com

?>