.:.Chronique.:.

Pochette

Curl up and die

Unfortunately we’re not robots

[revelation::2002]

Sortie en 2002 ce deuxième opus, en dans la continuité du premier…jusque la cela reste logique. CUAD fait mal…fait mal dans le sens ou dés le début de la l’album avec les chansons de 1 à 4 soit « we », « are », « all », « dead », on est pris dans cet univers tortueux, chaotique et oppressant.

A travers 15 chansons on découvre la puissance de la voix de Mike Minnick (accompagné de Kurt Ballou sur une chanson) et la pression rendu par le désordre calculé et la puissance des musiciens.

Peut être le fait de venir de Las Vegas les a influencé, au niveau de l’extravagance de leur paroles (voir sur leur site) ou peut être pas du tout et je me fait des idées… Ce qui est sur, c’est que CUAD risque de vous séduire si vous êtes fan de Converge, DEP ou de musique rapide et déstructuré.

note : 7

par michael, chronique publiée le 01-10-2003

?>