.:.Chronique.:.

Pochette

Reuter, Markus & Rich, Robert

Eleven Questions

[Unsung Records::2007]

|01 Reminder|02 Reductive|03 Recall|04 Retention|05 Remote|06 Reluctant|07 Redemption|08 Relative|09 Reception|10 Refuge|11 Refuse|12 Rebirth|13 Remainder|

Entre le guitariste Markus Reuters et l'un des monstres sacrés de l'ambient il a fallu une semaine pour mettre sur pied ce disque. C'est peu mais largement suffisant pour ces deux musiciens expérimentés. Injustement mis dans la case new-age, Robert Rich a été un concepteur fort prolifique et qui a été bien plus que le chantre d'une musique qui n'attire que des illuminés néo-babas. Il serait trop long de faire l'étalage de toute sa carrière mais il suffit de noter que cet énième disque, même s'il n'apporte rien de vraiment probant à la discographie du bonhomme, éclaire suffisamment sur ses qualités profondes de sculpteur sonore. Markus Reuter, que l'on a déjà rencontré dans Centrozoon, partage, à parts égales, toute la gloire de la conception de Eleven Questions. Si Robert Rich apporte toutes les touches ambient, Markus Reuter développe des arabesques guitaristiques qui s'y imbriquent naturellement. Basé autant sur l'électronique, l'acoustique et l'électricité, ce disque est une véritable ode à la divagation et à la dispersion. Sa relative lenteur n'éclipse en rien toutes les subtilités qui viennent s'immiscer dans cet océan d'interrogations.

Ces questions, Reuter et Rich se les sont posées, et il n'est pas certain qu'ils y aient trouvé les réponses. Au mieux ils offrent des pistes, toutes autant différentes les unes que les autres, qui amène chacun à faire ses propres interprétations et à se donner ses propres solutions. Ainsi Eleven Questions ne saurait être qu'un simple disque d'ambient. Il est plus que cela. Il s'apparente sans doute un peu plus à ce que l'on a longtemps appelé les musiques nouvelles. Des musiques riches dont l'ossature ne se résume jamais aux fondamentaux les plus classiques de la musique moderne. Ainsi le résultat donné par Eleven Questions fait largement penser à ce que ces alchimistes du son et de la création musicale ont pu élaborer pendant tant d'années. On ne sera pas pour autant surpris par la performance car on sait que les deux hommes ont déjà été à ce niveau d'exécution. On constate juste qu'ils n'ont rien perdu de leurs capacités et que leur musique est toujours aussi moderne. C'est un moindre mal.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 05-03-2008

A voir également :

http://www.burningshed.com/store/unsungrecords/

?>