.:.Chronique.:.

Pochette

Aloha

Light Works

[Polyvinyl::2007]

|01 Body Buzz|02 Broken Light|03 Trick Spring|04 The End|05 Passengers|06 Gold World|07 Equinox|

Par chez nous Aloha est un groupe quasiment inconnu. Un de plus me direz-vous. Ce n'est pourtant pas une raison pour les ignorer. Some Echoes, leur troisième album sorti en 2006, n'avait suscité que peu d'intérêt, pour ne pas dire aucun, dans les colonnes du microcosme de la presse écrite spécialisée. Autant faire notre auto-critique par la même occasion. Chez nous, seul Sugar (Polyvinyl, 2002) a connu une courte chronique enthousiaste. Depuis, rien. Il est temps de combler le manque. Ainsi les Américains ont accouché d'un ep qui mérite tous les honneurs. Auteur d'une pop légère et acoustique Aloha déambule avec sérénité un song-writing de première classe qui nous fait penser que nous vivons vraiment une époque éclairée, musicalement parlant. Mais si cet avis n'est pas forcément partagé par tous, il convient de constater qu'Aloha sait faire preuve de grandes qualités. Sans esbrouffe T.J.Lipple et ses camarades s'inscrivent dans cette tradition de chansons limpides, calmes, pleine de luminosité et ancrées dans un rapport à l'humilité qui peut se rapprocher de ce que faisait Neil Young quand il laissait de côté l'électricité. Qu'on se comprenne bien, Aloha n'est pas complètement dans l'héritage pur et dur du père de Harvest mais plus dans celui qui a jalonné l'histoire du folk-rock américain depuis plusieurs décennies. En sept titres on se rend compte, sans difficulté, que le retard se devait d'être comblé et qu'on pouvait se mettre en quête des précédents efforts du groupe. Light Works, ce n'est que du bonheur, de l'inspiration à tous les étages. Il fallait vraiment que cela soit dit.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 03-03-2008

A voir également :

http://www.polyvinylrecords.com

?>