.:.Chronique.:.

Pochette

Comelade, Pascal

Psicotic Music'Hall

[Delabel::2002]

Alors que Yann Tiersen a eu accès à la célébrité grâce à ces petites mélodies douces amères aux effets ravageurs, d'autres ont longtemps végété, sortant des disques de musiques mécaniques semblant venir d'un autre âge, dans un presque anonymat. Pascal Comelade aurait pu être à la place de Yann Tiersen. Ce vétéran diffuse sa petite musique aux accents nostalgiques depuis plus de vingt ans et il commence à peine à être reconnu. Ce grand timide produit une musique en toute sincérité. Comelade joue beaucoup sur une certaine forme de sentimentalisme qui est loin d'être factice. Comelade sait rester honnête et ne nous prend pas en traître. Malgré tout ce dernier album reste un peu en dedans de ses précédents disques. Comelade a fat un disque classique de Comelade. C'est toujours aussi beau mais on reste cependant sur notre faim. On ne retrouve pas forcément l'émotion qu'il pouvait y avoir sur "L'Argot Du Bruit" ou "Ragazzin' The Blues". Une petite déception finalement même si on est prêt à lui pardonner pas mal de choses. Peut-être un disque de transition?

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 01-10-2003

?>