.:.Chronique.:.

Pochette

Deadset

Keys Open Doors

[Front Room Recordings::2007]

|01 Instructions|02 Keep Quiet|03 Buzzer Says Werner|04 Fingerburn|05 Acid Radar|06 Ape Man Abacus|07 Brazil '70|08 Saints 2.0|09 Cardinal Rules|10 Tick Tock|11 ...And Ham|12 People Love Elvis|13 Farm House (Deadset Dub Tool)|14 Same Great Taste|15 Saints 303|

Ce n'est pas une révélation, nous sommes noyés par la production de musique électronique qui n'en finit pas de charrier des artistes en veux-tu en voilà. En soi, on pourra se réjouir car c'est l'un des dernier efforts de démocratisation de la musique. Si le punk, en son temps, à été l'une des grandes claques du siècle dernier qui a permis l'avénement du D.I.Y., la musique électronique a mis plus de temps à émerger. Aujourd'hui il est difficile de contester la mainmise du genre et de ses dérivés. Chacun a sa chance et ils sont nombreux à l'avoir prise. Deadset aka Tom Mangan & Cass font donc partie de la masse et, à fortiori, ils ne sont pas les plus manchots du lot. Leur premier album aux sonorités house est terriblement funky et pêchu. Très homogène et sans temps mort il a permis au duo de se faire un nom et on parle d'eux comme de futurs grands. Certes, Keys Open Doors est très séduisant, prend au corps et ne semble pas contenir de réelles faiblesses mais il faudra, tout de même, se garder de tout triomphalisme. Deadset est comme beaucoup d'autres, des producteurs intéressants, qui maîtrisent bien leur art, qui prennent visiblement beaucoup de plaisir à ce qu'ils font et le transmettent de belle manière mais ils ne seront pas les premiers à n'être qu'un feu de paille.

Ils ne sont pas si nombreux que cela les vrais novateurs, ceux à qui on peut faire confiance pour faire évoluer la cause électronique. Deadset, pour le moment, ne possède pas encore ce statut. Ceci dit ce premier album est d'un niveau plus qu'appréciable. Sa capacité à faire parler le groove dans chacun de ses morceaux est impressionnante. Deadset débite de manière industrielle ces mêmes morceaux comme autant de hits potentiels. Certains pourront leur trouver du génie alors qu'ils ne sont que les dignes héritiers de l'âge d'or de la fin des 80's début des 90's. Malgré tout, nous sommes prêts à prendre ce disque en l'état non pas par charité chrétienne mais bien parce qu'il recèle de bonnes pépites qui placent le duo sur le haut du pavé. On pouvait rêver pire comme début et on saluera bien bas Jesse Rose (qui est aussi l'une des révélations de l'année précédente) d'avoir signé ce duo sur son label.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 12-02-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/wearedeadset

http://www.frontroomrecordings.com

?>