.:.Chronique.:.

Pochette

Diterzi, Claire

Tableau De Chasse

[Naïve::2008]

|01 L'Odalisque|02 Tableau De Chasse|03 Retiens-Moi|04 Zubrowska|05 A Quatre Pattes|06 L'Epave|07 Iku|08 Les Repas De Famille|09 La Vieille Chanteuse|10 Mes Bonnes Soeurs|11 Je Garde Le Chien|

Depuis La Boucle Claire Diterzi a pris ses distances avec son passé et ses anciens groupes (Forguette Mi Note, Dit Terzi), préférant une échappée en solo qui, par bien des égards, se révèle comme le temps venu de la maturité. La Boucle ayant déjà eu la possibilité de produire son effet, Claire Diterzi s'est remise à la tâche pour un album concept qui tient autant d'une vision très personnelle de l'art que d'un effort d'écriture original. Pour ce disque Calire Diterzi s'est, en effet, inspirée de plusieurs oeuvres d'art pour construire chacun de ses morceaux. Elle interprète ainsi à sa manière des tableaux ou des sculptures, leur donne une vie différente que celle qu'on leur attribue et sait faire preuve d'une liberté de ton et de forme qui peut étonner. Avec aisance elle déambule dans un disque à tiroirs qui offre des morceaux aussi colorés que remplis d'une approche douce-amère d'une justesse qui n'a aucune autre ambition que de rendre une image inédite des arts picturaux. Armée de textes alambiqués et d'un univers sonore qui n'hésite pas à utiliser toute une palette d'instrumentations allant de l'acoustique à l'électronique, Claire Diterzi se fond dans des sujets divers qui semblaient déjà par avance taillés pour elle. Aucune hésitation, aucun balbutiement ne viennent troubler un album dont l'hétérogenéité est autant une force qu'une faiblesse.

A la limite de la fantasmagorie Claire Diterzi n'a pas voulu garder de ligne directrice précise, oeuvrant pour la différence de chacun des titres en leur donnant une identité propre et unique. Si un morceau comme L'Odalisque, construit sur des bases de chansons traditionnelles, contraste fortement avec La Vieille Chanteuse, chanson gouailleuse à la mode réaliste, ce n'est pas fortuit ni même un cas isolé. Le seul point commun qui peut exister c'est ce côté un peu intimiste et cette volonté de portraitiser et de présenter un personnage différent avec ses états d'âme. Tout cela peut dérouter, faire perdre quelques repères mais on reconnaîtra que Claire Diterzi n'est pas quelqu'un de banal et que sortir un disque pareil est un pari risqué et pour le moins ambitieux. Qu'on adhère ou pas à ce disque, il faudra tout de même voire en la jeune femme une personne totalement atypique qui ne s'inscrit pas dans un cadre et surtout pas dans “la nouvelle chanson française”. Rien que pour cela on peut lui accorder un peu plus qu'une simple attention polie.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 08-02-2008

A voir également :

http://www.clairediterzi.fr

http://www.naive.fr

?>