.:.Chronique.:.

Pochette

Kouklaki, Olga

Getalife

[The Perfect Kiss::2007]

|01 Getalife|02 How Do You Feel|03 Be4 The Night Ends|04 Melted Torch|05 Call Me Liar|06 Right Shot|07 Ballade|08 Her Own Right|09 Afissos|10 Calling You|11 Pick Up Your Pieces|

Il aura été difficile de se remettre de "Budapest", un des morceaux phares du premier album de Poni Hoax. Olga Kouklaki, dans toute sa splendeur, illuminait ce titre avec son chant pour le moins envoûtant qui a du créer quelques émois parmi la gente masculine. Difficile, également, de faire oublier "Budapest" (et à fortiori, pour ceux qui ont encore un peu de mémoire, le morceau "TV Dinner" d'Avril)alors que la jolie Grecque sort son premier album sur le label de Marc Collin (Nouvelle Vague). Getalife possède bien des qualités mais il souffre sûrement de ne pas être aussi fort que le hit des Poni Hoax. On fera avec. Pourtant Olga Kouklaki avait eu la bonne idée de ne pas surfer sur la vague et de proposer un album tout à fait personnel et, sans doute, l'objet de ses désirs. Un disque électro-pop très organique qui sait très bien mettre en avant les talents vocaux de la jeune femme. Getalife est donc aussi chaleureux et sensuel que sa génitrice qui, sans employer une débauche d'effets, sait, avec simplicité, distiller des mélodies claires et sans fioritures. Si tous les morceaux sont un peu faits dans le même moule, la lassitude ne se fait pas trop sentir et on se laisse envoûter par la performance langoureuse de Kouklaki.

Elle qui avait commencé comme DJ dans de petits bars a donc bien fait du chemin depuis presque sept ans. Faisant preuve d'une belle maturité et d'une grande maîtrise dans l'écriture, Olga Kouklaki se se révèle à nous avec une élégance qu'on ne voit que chez des artistes comme Colleen ou Chloé. Pour le moment elle est en train de réaliser un sans faute sur un chemin qui aura connu de belles rencontres (Jay Alanski, Marc Collin, Poni Hoax, Bang Bang). Même si Marc Collin est toujours présent sur ce disque (il le co-produit), Kouklaki prend entièrement son destin en main et s'impose avec une classe qui n'appartient qu'à ceux qui savent développer une sensibilité à fleur de peau. Au vu de ce Getalife, qui pourrait en douter ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-02-2008

A voir également :

http://www.myspace.com/olgakouklaki

http://www.theperfectkiss.fr

?>