.:.Chronique.:.

Pochette

Rudis/Custodio/Diaz-Infante

CRR Live

[Pax Recordings::2007]

Bâtir un album c'est déjà une chose en soi. Le reconstruire en live en est une autre. C'est en tout cas l'ambition du trio composé de Lx Rudis, Andre Custodio et du très prolifique Enersto Diaz-Infante. Crashing The Russian Renaissance sert donc de base à cet effort improvisé qui s'adresse principalement à un auditoire expérimenté et adepte des séquences rêches et inattendues. Lx Rudis utilise deux copies de CRR sur lesquels Custodio et Diaz-Infante tentent d'être aussi créatifs que possible jouant sur les silences, les subtilités d'une ambiant sombre et une sobriété sonore à toute épreuve. En trente et une pièces le trio passe par bon nombre de phases expérimentales qui donnent lieu à des interprétations diverses. Au fil du disque on passe alors par des états divers qui ne sauraient mettre l'auditeur dans une situation confortable mais le placent plutôt dans des approches sonores aussi multiples qu'abstraites dont il s'avère qu'elles ont toutes cette capacité à aller dans les profondeurs. Pourtant on a parfois l'impression d'une certaine inégalité entre les morceaux. Sans doute parce que le trio ne voulait pas installer son public dans une sorte de routine qui l'aurait fait tomber dans une banalité de circonstance.

Disque abrupt, CRR Live n'est néanmoins pas fait pour les néophytes. Ceux qui ont une longue expérience des musiques improvisées se sentiront rapidement à l'aise devant la performance des trois hommes. Même si CRR Live est plein d'intérêt et d'une richesse exemplaire, la formation américaine n'est pas aussi innovante qu'on pourrait le supposer. D'ailleurs ce n'est peut-être pas le but. L'intérêt majeur de ce disque est de voir comment on peut transformer à volonté une oeuvre déjà existante. Rien n'est alors sacré, intouchable ou immuable. Tout est alors appelé à être repris, réinterprété, reconstruit, remodelé avec la plus totale liberté. En ce sens CRR Live est une véritable leçon de création libre. En somme c'est un peu ce qu'on demande d'une oeuvre artistique. Le groupe adopte cette seule règle pour nous offrir une exploration hallucinée des possibilités de la musique moderne.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 31-01-2008

A voir également :

http://www.paxrecordings.com

?>