.:.Chronique.:.

Pochette

Dashboard confessional

the places you have come to fear the most

[Vagrant::2001]

Artiste audacieux. Oser des ballades collégiennes sans se soucier d'une image de minet démago, c'est respectable. Cet artiste peut toucher deux publics: les teenagers et les nostalgiques. 11 titres, 11 émois adolescents acoustiques. La sincerité résonne avec des ballades douces et naïves comme "the places you have come to fear the most" ou "screaming infedilities", l'authencité étonne quand la voix de dashboard se fait violence et échappe au contrôle du schéma de la chanson pop sentimentale ( " this bitter pill" , "again i go unnoticed" ). Dashboard nous verse son eau de rose dans les oreilles. Trop sirupeux pour certains, bain de jouvence pour d'autres. Voix de boy scout, chroniques amoureuses sages, tout cela sans complexe. On a tous un côté guimauve, pourquoi le nier? C'est ce que semble nous dire cet artiste. Un album pour ceux qui aiment parfois s'envelopper dans une certaine nostalgie, certes mielleuse et facile, mais tellement agréable...

note : 6

par drew, chronique publiée le 01-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Fabien : avis du rédacteur
Zulyen : avis du rédacteur

?>