.:.Chronique.:.

Pochette

Sleeping People

Growing

[Temporary Residence Records::2007]

|01 Centipede's Dream|02 James Spader|03 Yellow Guy/Pink Eye|04 Mouth Breeder|05 ...Out Dream|06 Three Things|07 Grow Worm|08 Underland|09 It's Heart Loves Open|10 People Staying Awake|

Il est bon d'avoir des nouvelles de San Diego. Les dernières en dates proviennent de Sleeping People, groupe de math-rock, qui sort un deuxième album à la force de frappe qui vous remue suffisament les tripes pour qu'on leur porte un intérêt tout particulier. Evidemment le genre est tellement marqué qu'il paraît assez difficile d'innover. Cependant Sleeping People joue les funambulistes en ayant des pieds de plomb. La performance est d'autant plus belle. Si le groupe use et abuse d'un son lourd et épais il n'en est pas moins agile avec ses structures mélodiques. Autant il peut être virevoltant autant il peut se poser sur un terrain plus calme et apaisé. Quel que soit le cas de figure, ce disque est toujours soigné dans ses approches, pas d'écarts inutiles, pas de soubressauts grotesques ou de pertes de conviction. Alors non, il n'est pas facile de se dégager et d'être autrement plus original que la concurrence. Pour autant Sleeping People se garde de tout triomphalisme et s'évertue à faire du boulot d'orfèvre plutôt que des figures de style.

Bien entendu c'est là que réside la bonne nouvelle. Les Américains, tout au long de Growing, nous tiennent en haleine, ne lâchant jamais la pression. Le math-rock est le style même de musique qui nécessite des prises de risques et Sleeping People ne s'en prive pas. Là où d'autres se contentent d'être des plus scolaires, le groupe de San Diego se situe au niveau de ces formations qui n'arrivent à évoluer qu'en se sentant en danger. Album viscéral, Growing n'est sans doute pas ce qui s'est fait de mieux dans le genre mais on ne pourra pas lui reprocher de quelconques faiblesses tant dans sa volonté de bien faire que dans la qualité des compositions. Growing passe donc l'examen haut la main et même si l'on est étonné par l'apport de voix sur le dernier morceau (People Staying Awake) cela n'enlève en rien le sentiment de départ. Sleeping People s'impose au forceps et c'est là tout ce que l'on doit retenir.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 25-01-2008

A voir également :

http://www.sleepingpeople.com

http://www.temporaryresidence.com

?>