.:.Chronique.:.

Pochette

Marbert Rocel

Speed Emotions

[Compost::2007]

|01 Seven Stars|02 Cornflakeboy|03 Eleanor Birdbath|04 The Pack|05 Beats Like Birds|06 Purple Bass|07 Tttictictac|08 Blue Days|09 'Cause You|10 Roll To Roll|11 Red Shoes|12 The Harder They Come|

Ce qu'il y a de bien avec les Allemands c'est qu'on a l'impression que le résevoir de formation éléctro-pop est quasiment inépuisable. A la limite on ne saurait presque plus quoi en faire tellement il y en a. On ne va, cependant, pas trop se plaindre, car c'est vraiment un moindre mal que de se laisser submerger par cette horde teutonne. En général on trouve largement son compte avec nos camarades d'Outre-Rhin. Cela devrait-il être différent avec Marbert Rocel, trio de Thuringe ? Non, absolument pas. On leur donnerait même le bon Dieu sans confession. Leur premier album est dans cette tradition d'électro au carré mais qui, dans leur cas, aurait gagné en sensibilité soul et jazz. Agrémenté de samples délicats, discrets et subtils, ce disque qui n'est pourtant pas d'une folle originalité est une sucrerie qui n'est pas près de perdre sa saveur. Le très croustillant Cornflakeboy peut, par exemple, passer en boucle sans la moindre gêne et on en dira autant de pas mal de titres de Speed Emotions. En somme ce disque fait beaucoup de bien parce qu'il n'a aucune prétention et sa décontraction est des plus rassurantes.

Il sera assez facile de dire que ce disque est des plus consensuels et qu'il ne bouscule rien. De toute façon il n'en a jamais eu la volonté. Ceci dit on ne peut pas affirmer que Speed Emotions soit un album mal construit. Très cohérent ce disque n'a pas de faiblesses flagrantes et déroule un savoir-faire avec un naturel rafraîchissant. Du moins Marbert Rocel est la preuve qu'en Allemagne la musique électronique n'est pas aussi psycho-rigide qu'on voudrait bien le penser. Elle peut être souple, amusante et débordante de séduction. Ce n'est pas le chant badin d'une Antje Seifath qui viendra infirmer la chose. Cette dernière, sans débauche d'énergie, donne cette sensualité supplémentaire qui assoit définitivement la qualité de Speed Emotions. Mine de rien Marbert Rocel pointe doucement son nez vers les pointures d'une électro décomplexée. Le trio n'en est pas encore à s'imposer aux oreilles de tous mais, qui sait, s'ils continuent sur cette voie-là tout est envisageable.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 18-01-2008

A voir également :

http://www.marbertrocel.com

http://www.compost-records.com

?>