.:.Chronique.:.

Pochette

Schmickler, Marcus

Altars Of Science

[Mego::2007]

|01 Part 1|02 Part 2|03 Part 3|04 Part 4|05 Part 5|06 Part 6|07 Part 7|08 Part 8|

Quand il n'est pas occupé à ses divers projets (Pluramon, Wabi Sabi, Sator Rotas...) Marcus Schmickler sort des disques sous son propre nom. Cette année il aura sorti pas moins de trois albums. Deux sous son patronyme (Altars Of Science et Amazing Daze sur le label Häpna) et un autre sous le pseudo Pluramon (The Monstrous SurplusKakaoke Kalk), Marcus Schmickler se voit fardé d'une actualité des plus chargées. Pour ce disque il sera tout de même bon d'oublier purement et simplement ce qu'il a pu faire au sein de Pluramon avec The Monstrous Surplus. Avec Altars Of Science on revient dans la musique expérimentale la plus extrème et la plus tordue. En somme on se tourne vers ce à quoi Marcus Schmickler nous avait habitués pendant si longtemps. Disons simplement qu'il est le genre de personnage qui n'hésite pas à faire le grand écart quand il s'agit de création musicale. Ici tout est traité par ordinateur et tout y est affaire de distortion et de chaos aussi bruitiste qu'intuitif. La froideur assumée des réalisations cache une variété d'humeurs sonores qui apparaissent brutalement mais qui donnent un relief saisissant.

Altars Of Science ne se veut alors aucunement d'un seul tenant. Pouvant être tout aussi bien ambient que noisy, il privilégie néanmoins les formes expérimentales les plus poussées. Ainsi Marcus Schmickler tente d'aller le plus loin possible avec le risque de se couper de la compréhension de ses auditeurs. A l'évidence, Altars Of Science n'est pas à la portée de toutes les oreilles, détruisant sciemment toute logique dans la conduite de sa musique. De ce fait il n'est pas toujours aisée d'être en adéquation avec les productions tourmentées de l'Allemand mais on ne pourra leur enlever cette force inouïe qui s'en dégage. Altars Of Science c'est un peu une main de fer dans un gant de fer. Rien ici n'est fait pour adoucir l'audition qui, d'ailleurs, ne peut se comprendre qu'avec un fort volume. C'est, certes, inconfortable et sera sans doute considéré comme inaudible par quelques culs serrés mais il faut reconnaître que Altars Of Science est un disque qui ne fait aucune concession et que par bien des aspects il remplit parfaitement son rôle de sculpteur de formes sonores inédites.

PS : il est à noter que Altars Of Science est présenté sous deux formats. On pourra l'écouter sur cd, dans une version stéréo, ainsi que dans sa version dvd 5.1.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 15-01-2008

A voir également :

http://www.piethopraxis.org

http://www.editionsmego.com

?>