.:.Chronique.:.

Pochette

Samim

Flow

[Get Physical::2007]

|01 Intro|02 Springbreak|03 Blackdeath|04 Heater|05 Ukaka|06 Setuphone|07 Zleep|08 Forcefeedback|09 The Lick|

Si on connaît Samim depuis au moins 2003, date à laquelle il nous est apparu avec Michal Ho, c'est surtout avec Fuckpony, dans lequel il est associé à Jay Haze, et l'album Children Of Love qu'il s'est fait remarquer de la bonne société techno-house. Flow est son premier album en solitaire et, rapidement, il a fallu qu'on le range dans une case bien précise. Deep minimale. Les grands mots sont lachés et il y a fort à parier que cela va le suivre comme la peste. Il faut dire également que le suisso-iranien ne fait pas grand-chose non plus pour s'extraire de ce carcan. Alors deep, oui sûrement; minimal, on n'en disconviendra pas mais cela ne s'arrête certainement pas là. A ce qu'il sait faire de mieux, ce qui est assez indéniable, il aura su associer une multitude d'influences aussi dance-floor, funky, soul que sud-américaine avec des résultats plus ou moins heureux. Au moins, on ne pourra pas lui reprocher de tenter. Pour autant Flow reste un album efficace qui, malgré des hauts et des bas, tient raisonnablement bien la route. Samim s'affirme pleinement sur ce disque et les quelques légèretés qui pourraient lui être reprochées ne sont finalement que peu de choses si on prend conscience du potentiel du bonhomme.

Seulement voilà, Samim est peut-être encore un peu incertain dans ses intentions. Deux options s'offrent à lui. Soit il s'engage définitivement dans la deep minimale pure et dure, au risque de rentrer rapidement dans le rang, soit il fonce dans les expérimentations et le mélange des genres qui ont le désagréable avantage d'être particulièrement casse-gueule. Pour le moment Samim n'a pas encore choisi, préférant assurer sa première sortie pour ne pas trop hypothéquer son avenir. Quoiqu'il arrive on ne lui en voudra pas de choisir telle ou telle voie. Sachant qu'il en a encore suffisamment sous la godasse, il se peut qu'il fasse très mal dans les années à venir. En tout cas il a d'ores et déjà quelques supporters derrière lui prêts à le suivre n'importe où. Finalement, on ne demande pas mieux.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 24-12-2007

A voir également :

http://www.physical-music.com

?>