.:.Chronique.:.

Pochette

Dury, Baxter

Len Parrot's Memorial Lift

[Rough Trade::2002]

Il existe des disques qu'on adore ou qu'on déteste, où il n'y a pas de juste et médiocre milieu. C'est le cas de Len Parrot's Memorial Lift pour lequel j'ai littéralement craqué. On ne peut résister à ces lentes ballades qui s'amusent à nous promener entre un univers céleste et une certaine intimité, entre des mélodies légères et des morceaux plus sombres. Fils de Ian Dury, fondateur du groupe punk britannique Blockheads, Baxter Dury a réussi à trouver un brillant équilibre entre ses diverses compositions. Ses influences ne restent pas inconnues à l'écoute de cet album: The Velvet Underground, Mercury Rev, Tindersticks. On ne peut que se réjouir du chant de Johanna Hussey, et de la participation de deux membres de Portishead et d'un Pulp. Si cela manque parfois d'un soupçon de rock un peu plus énergique, c'est chose faite sur le sixième morceau. Il faut attendre en effet "Gingham Smalls 2" pour ne pas rester sur sa faim. Les guitares d'Adrian Utley et la batterie de Geoff Barrow ne nous lasseraient pour rien au monde, au contraire, on en redemande.

note : 7

par noémie, chronique publiée le 01-10-2003

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Zulyen : avis du rédacteur

?>