.:.Chronique.:.

Pochette

Fago.Sepia

L'Âme Sure Ruse Mal

[Bolton Wonderland Records/Aposiopèse::2006]

|01 Six|02 Neuf|03 Trois|04 Huit |05 Cinq|06 Sept|

On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même. Après un premier ep autoproduit sorti en 2004, Fago.Sepia a voulu rester libre de ses mouvements en créant Bolton Wonderland qui sert de support pour les publications du groupe. Le groupe a donc pu réaliser son premier album avec la possibilité d'être complètement maître de son destin. Une totale indépendance, c'est le luxe rêvé pour de nombreux artistes. Fago.Sepia démontre, en tout cas, que cela est toujours possible. Les Rennais ne sont sans doute pas un exemple unique mais ils sont assez symptomatiques d'une prise de conscience. L'indépendance artistique n'est pas morte et il était temps de le prouver. Du moins à ceux qui la croyaient enterrée depuis des lustres. L'Âme Sure Ruse Mal, titre palindrome, est un disque de math-rock sans complexes qui fait plaisir à entendre. Moins puissant qu'un Chevreuil ou qu'un Room 204, le propos de Fago.Sepia n'est pas dans l'exubérance ou dans la débauche d'énergie. Disons plutôt que les Bretons ne vont pas jusqu'à l'épuisement mais que le propos est plus clairement dans la technicité et le ressenti mélodique. Et dans ce registre il n'y a aucune peine à constater que l'objectif est largement atteint. Clairement, si les rythmes sont géométriques, Fago.Sepia est plus largement dans une veine post-rock où les influences jazz ne sont jamais absentes.

On pourra trouver l'ensemble assez classique, ne dépassant que rarement les bases du genre mais on ne pourra pas leur enlever une parfaite maîtrise et une qualité d'écriture tout à fait appréciable. En trente minutes et pas moins de six morceaux, Fago.Sepia convainc sans peine, se plaçant comme l'un de nos meilleurs représentant math-rockeux. Sans extravagance le groupe sait parfaitement doser ses effets, ne restant pas toujours sur le même modèle et parvient à se rendre passionnant tout au long de ce court album. Tous les espoirs sont ainsi permis. Fago.Sepia n'est certes pas sur la voie de la consécration mais en présentant de tels arguments il devient difficile de croire que le groupe pourrait être relégué au rôle de figurant.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 13-11-2007

A voir également :

http://fago.sepia.free.fr/

?>