.:.Chronique.:.

Pochette

Dirge

Dirge

[autoproduction::2002]

Ce disque m’a surprise, ça passe tout seul, alors que ça n’est pas si simple. Il est vraiment beau. Il a le violoncelle comme chez Tom McRae, qui pleure, il a la boite à rythmes pesante et la voix en écho, blasée et lourde comme chez Arab Strap. Pas étonnant, après, d’apprendre que ce trio Anglo-Germano-Normand est influencé par des groupes comme Mogwaï, GYBE, Arab Strap, les Tindersticks ou encore Echo & The Bunnymen… Plagiat (pour les oreilles les plus sensibles) ou pas, ce que fait Dirge est réussit et magnifique. Bah ouais, nous sommes au 21ème siècle. Les médias se sont ouverts d’une façon explosive, et il devient évident de connaître ou de faire connaître ce qui se produit, notamment dans le domaine musical. Un groupe comme Godspeed n’aurait jamais fait parler de lui s’il avait existé 30 ans avant. Par la même occasion, pas facile de rester dans sa propre bulle musicale. Dirge est le mélange de tout ce qu’il a écouté. Ca peut paraître « déjà entendu », mais c’est fait avec tellement de grâce qu’on ne peut que défendre ce groupe, d’une singulière justesse. C’est même une aubaine qu’un tel groupe existe. Lorsque je dis plus haut qu’il est l’osmose entre plusieurs groupes, c’est aussi parce qu’on a la chance ici de retrouver dans les 5 morceaux le meilleur desdits groupes. Franc, touchant, loin d’être une pâle copie et surtout d’une pertinence qui se révèle incroyable au fur et à mesure des écoutes.

note : 7

par Juliet, chronique publiée le 01-10-2003

A voir également :

http://membres.lycos.fr/dirge/

?>