.:.Chronique.:.

Pochette

You Say Party! We Say Die!

Lose All Time

[Fierce Panda::2007]

|01 Five Year Plan|02 Dowtown Mayors Goodnight, Alley Kids Rule|03 Opportunity|04 Teenage Hit Wonder|05 Monster|06 Like I Give A Care|07 Poison |08 Moon|09 Giant Gands|10 You're Almost There|11 Dancefloor Destroyer|12 Midnight Snake|13 Quier World|

Pour qui aura pu écouter Hit The Floor, il n'y aura pas de grosses surprises sur ce nouvel album du combo canadien mené par Becky Ninkovic. On retrouve grosso modo les mêmes ingrédients, ce rock new wave qui peut faire penser à Au Pairs en plus énergique mais avec une démarche similaire. Le groupe surfe sur la vague suscitée par le premier abum, enfonçant le clou comme pour faire entendre raison à ceux qui n'avaient pas encore adhéré à leur musique bondissante. On aura donc l'impression que YSP!WSD! se répète sans vraiment chercher à insuffler quelque chose de neuf. Mais est-ce vraiment le moment pour cela ? Le groupe n'en est qu'au début de son histoire et a encore tout le temps de grandir. Pour l'instant YSP!WSD! se confine dans un rock immédiat et rudement efficace. Lose All Time possède une bonne poignée de hits induscutables alors que le reste de l'album peut facilement tenir la comparaison. Nous avons donc là tous les ingrédients pour un disque sympathique qui peut se présenter comme une bonne cure de jouvance pour trentenaire survivant des 80's.

Seulement voilà YSP!WSD! n'aura pas plus que ce simple sentiment amical. Lose All Time ne supporte pas les écoutes répétées sous peine d'un essoufflement qui est tout à son discrédit. On assimile trop vite les morceaux de l'album et on les digère tout aussi rapidement. Dans l'absolue Lose All Time n'est pas un mauvais album, tout au contraire, il se défend plutôt bien mais il n'est pas conseillé de l'écouter en boucle. A la limite c'est son seul et principal défaut car les mélodies sont là, l'énergie tout autant et Becky Ninkovic y croit dur comme fer. Seule réelle surprise restera ce dernier morceau, mis un peu à l'écart en fin d'album, qui contraste avec l'univers assez balisé du groupe : une longue échappée électronique tendant sur l'abstraction et les expérimentations sonore très datées 60's-70's. On ne sait pas trop où il veulent en venir mais l'essai est assez amusant et réussi. Finalement, tout ce qu'on espère c'est que YSP!WSD! ne tombe pas dans la routine. Pour l'instant ce n'est pas encore le cas. Croisons les doigts.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 09-11-2007

A voir également :

http://www.fiercepanda.co.uk

?>