.:.Chronique.:.

Pochette

Fennesz

Hotel Paral.lel

[Mego::1997 (ré-édition 2007)]

|01 Sz|02 Nebenraum|03 Zeug|04 Blok M|05 Santora|06 Dheli Plaza|07 Fa|08 Traxdata|09 GR-500|10 Szabo|11 Uds|12 Herbert Missing|13 Super Feedbacker|14 Aus|15 5|

Dix ans, quasiment, après sa première sortie, le label Mego ré-édite l'une des pièces maîtresses de la musique électronique des 90's. Complètement remasterisé, augementé d'un titre (5) et d'une vidéo, Hôtel Paral.lel a été l'album qui a révélé Christian Fennesz au monde en le propulsant rapidement comme l'une des personnalités les plus marquantes de la musique électronique expérimentale. Même si ce disque ne fait pas toujours l'unanimité, il a posé les bases de son travail sonore tout en entraînant dans son sillage bon nombre d'artistes. Ce guitariste offre à son instrument de prédilection une nouvelle dimension, lui ouvrant des perspectives que peu avaient osé imaginer jusqu'ici. Car il faut le savoir, Hôtel Paral.lel est avant tout une exploration guitaristique qui s'aventure au-delà des enjeux habituels d'un instrument qui ne brille souvent que pour ses stéréotypes. En véritable caméléon Fennesz brouille les pistes et s'engage dans de multiples voies préférant, ainsi, ne pas s'enfermer dans un album à sens unique. Aussi ambient que noisy, tout en lorgant vers les musiques les plus abstraites, ce disque est un condensé des techniques de matérialisation des sons abrupts. Pour autant Hôtel Paral.lel n'est pas un disque frontal. Il est suffisamment malléable et dense pour qu'il puisse se digérer avec un tant soit peu de facilité.

Disque à la beauté rare, il aura pu, malgré tout, dérouter certains par son côté un peu fourre-tout, faisant presque office du catalogue du parfait petit expérimentateur. Pourtant Hôtel Paral.lel est plus que cela. Il est juste la démonstration que la musique ne saurait être figée et que ses possibilités sont infinies, pouvant se perdre aussi loin que possible dans l'imagination la plus débordante de son auteur. Sans doute sans le vouloir, l'Autrichien avait ouvert une porte qui a permis non seulement de réhabiliter les efforts de ses prédécesseurs mais aussi de donner matière à d'autres pour essayer d'inventer des espaces sonores nouveaux et en-dehors de tout classicisme. Même si aujourd'hui un disque comme celui-ci n'étonne plus vraiment, il en a tout de même gardé toute sa force et sa beauté. Aussi froid que chaleureux Hôtel Paral.lel est l'album du non-choix, celui qui ne peut se résoudre à entrer dans un cadre précis, prenant tout ce qu'il peut entre ses bras et qui, avec un naturel effrayant, rafle la mise de manière définitive. Aura-t-on fait mieux depuis ? Sans aucun doute mais cette réédition permet au moins de mieux mesurer le chemin parcouru.

note : 10

par Fabien, chronique publiée le 08-11-2007

A voir également :

http://www.fennesz.com

http://www.editionsmego.com

?>