.:.Chronique.:.

Pochette

Montag

Going Places

[Carpark ::2007]

|01 I Have Sound|02 Best Boy Electric|03 Mechanical Kids|04 Alice|05 322 Water|06 Softness, I Forgot Your Name|07 Safe In Sound|08 Hi-5 Au DJ|09 Hands Off, Creature!|10 >(Plus Grand Que)|11 No One Else|12 Going Places|

Orphelin de feu le label Gooom, sur lequel il avait sorti son premier disque, Antoine Bedard aka Montag, s'est réfugié chez Carpark pour publier ses deux albums suivants. En quatre années le Montréalais aura bien changé. Exit donc l'électronique rêveuse et fragile Are You A Friend ?, disparue la naïveté presque instinctive du personnage. Antoine Bédard est tout simplement devenu plus adulte, un poil plus mature mais il y a toujours une certaine part d'innocence dans l'approche musicale de Montag. Sur Going Places il est l'auteur d'une électro-pop bucolique sur laquelle il aura eu le bon goût d'inviter bon nombre de ses amis. Que ce soit Ghislain Poirier, Anthony Gonzales (M83), Amy Millan (Stars), Ida Nilsen (Great Aunt), Au Revoir Simone ou Owen Pallett (Final Fantasy), chacun se sera fait plaisir sur ce disque léger comme l'air et frais comme une brise matinale. Plus orchestré que ses prédécesseurs, Going Places est comme une petite boîte à trésors où les fines surprises se succèdent les unes aux autres avec une belle candeur. Assurément Antoine Bédard vit dans un monde différent du nôtre. Un monde un peu rose-bonbon, un peu futuriste et où tout se passerait comme dans un rêve. Bédard développe ici toute son ingéniosité et se montre, comme si on ne le savait pas déjà, comme l'un des +Canadiens les plus prometteurs.

Trois albums, et pas une once de mauvais goût. Le parcours est, jusqu'ici, quasi parfait et ne souffre aucune contestation. Canadien francophone, Antoine Bédard joue évidemment de cette ambivalence culturelle. Il y parvient sans créer de monstre grandiloquent, de musique prétentieuse et indigeste. Sous le nom de Montag il sait aisément rester humble tout en réalisant une musique toujours en mouvement qui se ré-invente à chaque instant de l'album. Et que dire de ce dernier morceau, Going Places, qui a nécessité la collaboration d'artistes provenant de quinze pays différents. Chacun d'entre eux devant fournir les sons de leurs choix servant à enrichir le morceau en question. Cela donne une chanson riche en subtilités et forme la vitrine de la méthode du Canadien. Rien n'est alors plus beau qu'un disque dont la seule ambition est de vous mettre dans une situation de bonheur béat. On pourra prendre ce disque par tous les côtés, on n'y trouvera aucune trace d'arrogance, aucune agression sonore mais tout simplement les chansons d'un type qui rêve tout éveillé.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 08-11-2007

A voir également :

http://www.montag.ca

http://www.myspace.com/montagmontag

?>