.:.Chronique.:.

Pochette

Black Dice

Load Blown

[Paw Tracks::2007]

|01 Kokomo|02 Roll Up|03 Gore|04 Bottom Feeder|05 Scavenger|06 Drool|07 Toka Toka|08 Cowboy Soundcheck|09 Bananas|10 Manoman|

Ce qui est bien avec Black Dice c'est qu'on ne sait jamais vraiment à quoi vont ressembler leurs disques. Là encore on sera étonné par la capacité de renouvellement de la formation qui vient, une fois de plus à nous surprendre et à aller là où on ne les attendait pas forcément. La chose la moins surprenante, au final, c'est de voir le groupe intégrer les allumés de chez Paw Tracks. David Portner (Animal Collective) avait déjà participé à l'aventure Creature Comforts. Les liens entre les deux groupes ont dès lors toujours été assez étroits au point de collaborer à leurs différents projets respectifs (Terrestrial Tones par exemple). Pour ce quatrième album, Black Dice se rend plus accessible mais son modus operandi demeure l'une des plus belles définitions de la musique post-industrielle. Tout en faisant des appels du pied au passé, le groupe sait rester moderne et Load Blown se situe dans une veine électronique qui dépasse les fondamentaux habituellement entendus. Black Dice, comme si cela était encore nécessaire, confirme, preuve à l'appui, qu'il n'est pas un groupe comme les autres, passant toujours à côté des clous tout en maltraitant au possible la matière première qu'il utilise. Pourtant ici, Black Dice est plutôt sage, moins furieux que par le passé mais pas forcément moins tordu.

Agissant beaucoup sur le mode répétitif et sur des encadrements sonores déviants, Black Dice n'est pas fatalement là où on l'attendait, du moins pas dans ce registre-là où les formats noise sont moins présents et le psychédélisme schizophrénique de plus en plus absent. Au risque de me répéter, Black Dice garde juste cette influence de la musique industrielle, celle qui, aux origines, a posé les fondements du genre. Même si Load Blown est un vrai-faux album (cinq morceaux sont issus de maxis parus chez DFA et Paw Tracks en 2006 et 2007), Björn et Eric Copeland montrent qu'ils ne restent pas figés dans une musique dévastatrice qui a pourtant fait leur réputation. Le groupe déroute toujours autant qu'il passionne, qu'on se rassure. Et ce n'est pas avec ce Load Blown qu'il se mettra sur des chemins balisés. Il ne manquerait plus que ça.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 03-11-2007

A voir également :

http://www.paw-tracks.com

?>