.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Rekids Compilation One

[Rekids::2007]

Non content d'être un DJ en vue, Radio Slave aka Matt Edwards s'est mis en tête de monter son propre label. C'est aujourd'hui chose faite avec la structure Rekids. Le nom n'a pas été long à trouver puisque Edwards a déjà officié sous le pseudo de Rekid. Après une année d'existence et de belles petites sorties vinyles, le label sort sa première compilation qui a l'avantage d'être des plus fournies. Une compilation qui démontre sans peine qu'il faudra suivre de près les publications futures de Rekids. Si on sait qui se cachent derrière les pseudos de Rekid et Radio Slave, il faudra porter une oreille attentive aux élucubrations électroniques d'un Toby Tobias, d'un Luke Solomon ou d'un Mr G qui forment là une belle brochette d'artistes en devenir. Composé de deux disques, ce premier volume est plein d'espoir. Chez Rekids on appuie là où ça fait du bien et rien que le premier cd vous assomme de bonheur. Matt Edwards a eu le nez creux et possède désormais une force de frappe à faire basculer n'importe quel dance-floor vers une douce folie. Il faut dire que le programme de ce disque est très alléchant. Si le premier cd propose des morceaux originaux, les remixes gravés sur la deuxième galette n'ont rien à leur envier. Si Matt Edwards est encore de ce côté de la barrière on pourra noter les efforts de Prins Thomas, Brontosaurus, Roman Flügel ou Claude VonStroke.

Alors bien sur ce n'est qu'une compilation et il n'y a pas forcémment de quoi en faire des caisses mais il faut admettre que celle-ci est bien conçue, qu'elle n'a pas de réel point faible. Elle remplit tous ses objectifs, à savoir donner un plaisir incalculable et être une vitrine essentielle pour le label afin que celui-ci se fasse définitivement un nom. Tout le monde est gagnant dans l'affaire. Mais si on va plus loin que cela, cette compilation démontre également que la musique électronique n'est pas en déclin comme quelques esprits mal placés, ou mal informés, tenterait de le faire croire. Le label Rekids est l'un des acteurs du fort dynamisme qui existe encore dans les musiques synthétiques. Si on peut regretter l'âge d'or des décennies précédentes, nous ne sommes pas encore dans une phase de dépréssion créatrice. Tout au contraire l'époque n'a jamais été aussi florissante et chez Rekids on compte bien jouer les premières places dans les années à venir. Si la qualité est aussi équivalente à ce qui est contenu dans cette compilation il n'y aura pas trop de soucis à se faire.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 30-10-2007

A voir également :

http://www.myspace.com/rekids

http://www.rekids.com

?>