.:.Chronique.:.

Pochette

Chao, Manu

La Radiolina

[Radio Bemba/Because Music::2007]

Voilà donc la bestiole, le nouvel album de Manu Chao dont on n'avait plus trop entendu parler depuis quelque temps. Manu Chao, tout le monde le connaît et cela fait un bon moment qu'il ne surprend plus personne mais, au bout du compte, le succès ne l'a jamais quitté. Sa musique et son chant, reconnaissables entre mille, semblent se répéter au fil de ses albums solos imprimant une marque qui n'a pas encore fini d'imprégner un public conquis d'avance. Pour cette raison il n'y aura sans doute rien à attendre de La Radiolina. Manu Chao continue d'explorer le filon sud-américain, fiévreusement, comme un chercheur d'or obstiné. On pourra facilement taxer le personnage d'oportunisme mais ce serait sans doute lui faire un mauvais procès. Manu Chao n'est pas de ceux qui attirent l'antipathie, il ne s'est jamais plié à la bienséance du showbiz et a toujours été cet électron libre qui a réussi à mener sa barque sans jamais avoir à se trahir. Alors bien sur, La Radiolina sent un petit peu la redite, on y entend un Manu Chao fidèle à lui-même mais sans prises de risques évidentes. Il est dans son élément et à ce petit jeu il n'a de leçons à recevoir de personne. Manu Chao fait donc du Manu Chao sans être pour autant enclin à jouer la facilité. Il s'emploie juste dans la sécurité, du moins dans ce qu'il sait faire de mieux.

La Radiolina est donc ce disque honnête, celui qu'on attendait de lui et qui ne déroutera pas son auditoire habituel. On avance alors en terrain connu : musique aux influences sud-américaines, chansons en espagnol, français et anglais, anti-politique et humanisme qui a su rester humble. Manu Chao est un citoyen du monde et l'étiquette alter qu'on lui colle souvent ne suffit pas à faire de lui un porte-drapeau. D'ailleurs il ne le souhaite sans doute pas. Il se contente de faire passer son propre message sans rien demander d'autre. La Radiolina, sans renouveler vraiment la musique de Manu Chao, est plus une continuité qu'autre chose. Sans doute tourne-t-il en rond, sans doute ne fait-il que suivre la même recette depuis plusieurs années mais au moins il sait mettre les formes et a su faire des albums qui ne doivent rien à personne. La Radiolina aura une belle vie, on n'en doute pas, mais il serait peut-être temps pour Chao de ne pas trop rester sur le même modèle sous peine de vraiment lasser.

note : 6.5

par Fabien, chronique publiée le 25-10-2007

A voir également :

http://www.manuchao.net

http://www.because.tv

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Jeff : avis du rédacteur

?>