.:.Chronique.:.

Pochette

[T]ékël

Singles 2003-2007

[Initial Cuts::2007]

|01 Ridvo|02 Celeri Rave|03 Sac D'os|04 Deep Turtle|05 Sucrette Garden|06 Snake Tartare|07 Bulo|08 Vladivostok|09 Bezu Christ|10 (Envie De) Sauce Madere Avec Toi|

Depuis 2003 [T]ékël n'a fait paraître qu'un seul album mais ce sont les maxis, publiés de manière moins épisodique, qui ont fait la réputation de ce duo plus reconnu à l'étranger qu'en France. S'ils sont joués par des types comme Laurent Garnier, Richie Hawtin, Michael Mayer ou Ricardo Villalobos c'est qu'il n'y pas vraiment de hasard. Par-dessus le marché Julien Briffaz et Loïc Le Guillou sont pleins d'humour. Déjà rien que de prendre comme pseudo le nom d'un saucisson quadrupède est déjà la marque de personnalités qui aiment la dérision. Et quand on est capable de sortir des titres comme Ridvo, Celeri Rave ou Bezu Christ on ne peut pas être les auteurs d'une techno psycho-rigide. [T]ékël est largement orienté vers les dance-floors avec une techno riche mais jamais surdosée. Ce qui est certain c'est que le duo n'est pas à l'économie et, pour autant que l'on sache, il ne l'a jamais été. Nous sommes donc loin d'une techno grasse, sans saveurs, et qui possède un public qui n'a pas connu autre chose que l'abrutissement provoqué par des compilations quelques peu faisandées et vendues dans n'importe quel supermarché. [T]ékël, à côté, c'est du Mozart, du bonheur instantané qui se prend sans arrière-pensée et sans honte. Cette compilation, où figurent tout de même deux inédits, synthétise parfaitement l'état d'esprit sans compromis des deux hommes. Sans être des radicaux bornés, Julien Briffaz et Loïc Le Guillou atteignent tout de même un niveau qui peut satisfaire un grand nombre de personnes sans qu'on ait à toucher à une sacro-sainte intégrité.

[T]ékël n'est peut-être pas aussi connu qu'un Daft Punk, un Laurent Garnier et bien loin de la hype suscité par un Justice mais il est très loin de démériter. Sans doute tout aussi intéressants que les susnommés (sinon plus), [T]ékël n'est pas rentré dans cette logique de la surmédiatisation. La reconnaissance, pourtant, est déjà là mais elle ne concerne qu'un public de connaisseurs qui a su voir en eux des Djs à l'intelligence dépassant le cadre du normal. Rien ne dit qu'ils n'aimeraient pas goûter à un succès planétaire de masse mais, dans l'immédiat, il ne font rien de particulier pour sortir du (gros) cercle d'initiés qui les suivent depuis quatre ans. Singles 2003-2007 sonne comme une petite récompense, un rappel essentiel pour nous dire que le duo est toujours à la pointe des musiques électroniques qui vous remuent de l'intérieur. Les deux inédits attestent d'ailleurs qu'ils sont encore en pleine forme et qu'ils sont loin d'avoir dit leur dernier mot.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 12-09-2007

A voir également :

http://www.initialcuts.com

http://www.myspace.com/tekelmusic

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Simon : avis du rédacteur

?>