.:.Chronique.:.

Pochette

Thomas, Tobias

Please Please Please

[Kompakt::2007]

|01 Butterfly Girl - Pantha Lost The Beat Version (Pantha Du Prince)|02 Was Ist Zuviel Zeit ? - Dub (Adolf Noise)|03 Reprise (Pantha Du Prince)|04 Kingpult (Krause Duo)|05 Aquarius (Johannes Heil)|06 Wild Wild Berry (Vulva String Quartett)|07 The Contempt - Trip Tollsmix (Ricardo Villalobos)|08 A Little Older, A Little Bolder (The Kooky Scientist)|09 My Favourite Dress - Theme 2006 (Thomas/Burger)|10 Suchtkultur (Reinhard Voigt)|11 Läuft Gut (Pachulke Und Sohn)|12 Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me -Ada Mix (Brant feat. Mr.Roper)|13 Gravity (International Pony)|14 Dreams - Thomas/Geiger Mix (Stella)|




Fidèle parmi les fidèles (malgré quelques entorses pour d'autres labels) Tobias Thomas achève une trilogie entamée en 1999 avec Für Dich. Si ce premier mix l'avait fait remarquer c'est vraiment Smallville, paru en 2003, qui va le mettre sur la plus haute marche du podium. Thomas a su prendre son temps pour sortir cette trilogie et, à vrai dire, on ne s'en plaindra pas trop. En effet, combien de mix ne sont faits que de remplissage et de combinaisons mal réfléchies ? Les dénombrer est une mission impossible autant qu'inutile. Il est plus intéressant de s'arrêter sur les efforts de notre bonhomme qui a finement pensé chacun de ses disques. Ici encore on ne pourra que saluer l'excellence des choix de l'Allemand. De Pantha du Prince à Reinhard Voigt en passant par Ricardo Villalobos et l'étonnant Johannes Heil il n'y aura rien à jeter sur ce mix complet. Tout s'enchaîne à la perfection et Thomas a vraiment sélectionné ce qui se fait de mieux dans le genre. Il n'y aurait presque plus rien à dire sinon constater que Kompakt sort, une fois de plus, un disque qui se distingue par sa qualité et son exigence. La faute de goût n'a pas sa place sur le label allemand. Tout le monde le sait et Tobias Thomas le premier.

Please Please Please, dédicacé au très controversé cinéaste Pasolini, est de ces mix que l'on pourra ré-écouter sans peine dans quelques années sans qu'on puisse lui trouver une quelconque fatigue. Je suis prêt à prendre les paris. Quand on jouera ce disque dans quelques années on se rendra compte qu'il n'aura rien perdu de sa pertinence et sera toujours un cas d'école pour ceux qui s'essaieraient encore à l'exercice du mix. Un exercice pas si difficile que cela, soit dit en passant, mais qui requiert des talents de jugeotte et d'associations que tout le monde ne possède pas totalement. Tobias Thomas, lui, maîtrise cela parfaitement et c'est pour cette simple raison qu'il est inattaquable quand il se met à l'oeuvre.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 18-08-2007

A voir également :

http://www.kompakt-net.de

?>