.:.Chronique.:.

Pochette

Beaupain, Alex

Les Chansons D'Amour

[Naïve::2007]

|01 De Bonnes Raisons|02 Inventaire|03 La Bastille|04 Je N'Aime Que Toi|05 Brooklyn Bridge|06 Delta Charlie Delta|07 Il Faut Se Taire|08 As-Tu Déjà Aimé ?|09 Les Yeux Au Ciel|10 La Distance|11 Ma Mémoire Sale|12 Au Parc|13 Si Tard|14 J'ai Cru Entendre|

Si on compare Les Chansons D'Amour à d'autres comédies musicales à la française comme On Connaît La Chanson (inspiré sans doute par Denis Potter) ou Jeanne Et Le Garçon Formidable (plus clairement dans la veine d'un Jacques Demy), le film de Christophe Honoré est sans doute le premier à mettre en scène des morceaux pop chantés par les acteurs eux-mêmes. Alex Beaupain avait déjà été à l'oeuvre sur 17 Fois Cécile Cassard et Dans Paris, autres films d'Honoré, mais ce qui va servir de base à cette B.O.F. est bien Garçon d'Honneur, album sorti il y a deux ans et dans lequel il a puisé quelques titres pour asseoir la base de l'univers sonore du film. Produit et réalisé par le toujours impeccable Frédéric Lo, Les Chansons D'Amour doivent autant à la qualité des titres que de la perfomance sobre mais émouvante de ses interprètes. Louis Garrel, Ludivine Sagnier, Clotilde Hesme, Chiara Mastroianni et Grégoire Leprince-Ringuet sont parfaitement indissociables de la musique de Beaupain tant ils collent parfaitement à celle-ci. Ce même Garrel qui est apparu comme une évidence à Beaupain et Honoré la première fois qu'ils l'ont entendu chanter.

Considéré par certains qui voient des bobos partout comme un sous-Delerm ou Biolay (voyez l'ultime insulte!) Beaupain ne serait que cette simple caricature venus de gens qui feraient bien de consulter d'urgence un oto-rhino. Mieux, il ne leur doit absolument rien. On peut trouver des accointances, lui donner une certaine familiarité mais, dans le fond, ses chansons douces-amères n'appartiennent qu'à lui. Ce qui reste essentiel, finalement, c'est que le film n'existe pas sans cette bande-son à la classe limpide et mélancolique. Et ce n'est pas quelques voix discordantes qui viendront ébranler ce qui se révèle être l'une des belles surprises de cette année, et ce, à tous les points de vue.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-08-2007

A voir également :

http://www.naive.fr

?>