.:.Chronique.:.

Pochette

Fehlmann, Thomas

Honigpumpe

[Kompakt::2007]

|01 Stralhensatz|02 Soziale Wärme|03 Atlas|04 Schaum|05 Little Big Horn (Liegend)|06 Bienenkönigin|07 T.R.N.T.T.F|08 100 Baüme|09 Arbeitstitel|10 Atlas 2|11 Dusted With Powder|12 With Oil|

Alors qu'on s'extasie, à tort ou à raison, sur les nouvelles pousses de la musique électronique, les vétérans ont encore de beaux restes à faire valoir. Le quinquangénaire suisse-allemand Thomas Fehlmann fait un peu plus que de la résistance, tenant la dragée haute à cette jeunesse qui n'a pas son pareil pour faire remuer la populace sur le dance-floor. Non, des types comme lui n'ont rien à leur envier. Il n'est pas question non plus de faire dans le radotage de vieux combattant. Thomas Fehlmann est quelqu'un qui a toujours su rester dans la modernité, alimentant de la plus belle des manières une électro-ambient des plus aventureuses. D'ailleurs les compilations Pop Ambient de chez Kompakt ne s'en s'ont pas portées plus mal, d'autant plus que ces mêmes compilations font toujours autorité dans le milieu. Encore chez Kompakt, Thomas Fehlmann donne un digne successeur au déjà très bon Visions Of Blah. Digne est sans doute le mot qui va le mieux convenir à ce disque. Digne parce qu'il se révèle être à la hauteur de tous les hauts faits d'armes du personnage. Digne parce qu'il ne déçoit à aucun moment. Digne, enfin, parce qu'il n'est ni attaquable sur le fond, ni sur la forme.

Aérien et, somme toute, très allemand, Honigpumpe pourrait presque être qualifié de disque traditionnel. On reconnait la patte berlinoise, une signature si particulière de la musique électronique à l'allemande. Du classique, certes, mais du classique de haute volée. On sera, d'ailleurs, toujours étonné par cette forte capacité des Allemands à multiplier des albums de cette qualité. On ne retrouve cette sensibilité nulle part ailleurs. Disons, pour être plus juste, qu'elle est différente dans d'autres pays et que personne ne cherche à copier vilement ce style quasi unique. C'est sans doute pour cela que, même s'il n'est pas un disque qui renouvelle franchement les choses, Honigpumpe s'écoute avec une délectation qu'il serait inutile de feindre. Comme quoi, la subtilité germanique aura, quoi qu'on en dise, toujours une longueur d'avance en matière de musique électronique.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 30-07-2007

A voir également :

http://www.kompakt-net.de

?>