.:.Chronique.:.

Pochette

Hell Rell

New Gun In Town

[Traffic Records::2007]

Il n'est pas toujours évident d'exister en dehors d'un groupe qui connait déjà une belle réputation. Encore moins facile quand on sait que faire partie d'une telle formation ne garantit pas à coup sûr des disques solos de haut niveau. C'est peut-être ce que se dit en ce moment Hell Rell membre de The Diplomats ou, au pire, c'est ce que l'on peut constater au vu de ses deux dernières livraisons. New Gun In Town est la plus récente de ses productions et, manifestement, elle n'échappe pas à certains poncifs. Et c'est peut-être là l'un des problèmes de beaucoups de rappeurs US. Ils n'arrivent pas à dépasser les clichés et les formules attendues. Hell Rell se démène pourtant comme un beau diable mais, malgré de réels efforts et quelques belles idées, il ne sort pas d'un gansta-rap assez basique et franchement pas très novateur. Pour autant on ne pourra pas dire que Hell Rell se soit lamentablement ramassé sur ce coup-là. L'album est somme toute assez correct, usant, certes, de grosses ficelles mais sans jamais vraiment trébucher dans l'exercice.

On n'apprendra rien sur le genre avec Hell Rell, c'est certain, mais le bonhomme a suffisament bourlingué pour ne pas être à côté de ses pompes au moment fatidique de l'enregistrement. Evidemment on retrouve tout l'argumentaire habituel du gangsta de base. Aucun thème ne nous est épargné. Toute cette rhétorique sans cesse ressassée est peut-être nécessaire aux yeux de certains mais ici on a l'impression que dans le discours ce sont toujours les mêmes qui sont visés ou les mêmes thèmes qui reviennent. Depuis que le genre existe on aura assisté à une belle constance dans les idées. Il n'est pas question de remettre en question le bien-fondé de ce même discours mais il serait temps, sans doute, de le renouveller, de le faire évoluer. Et là il s'agirait d'un véritable enjeu. Un bon coup de neuf serait sans conteste salutaire mais peut-être se contente-t-on du format actuel, ce qui expliquerait l'impression de surplace que nous font certains, Hell Rell compris.

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 04-07-2007

A voir également :

http://www.trafficent.com

?>