.:.Chronique.:.

Pochette

Pest Sound

76 Kilos Laughing

[Stunt Kite Recordings::2007]

|01 Prizefighter|02 Tape Deck|03 Tailspin|04 The Alsace Samurai|05 Afternoon Film|06 Sneaky Sips|07 Russian Roulette|08 A Gang With No Legs Or Wires|09 Spooned|10 Xxxxx|11 Misanthropic Wife|12 I Am The Golden Gun|

Des chanteurs qui ont à peu près le même timbre de voix qu'un Mark Sandman cela ne court pas beaucoup les rues. Et il faut bien dire que cela fait du bien puisque depuis la disparition tragique du chanteur de Morphine personne ne l'a vraiment remplacé. Neil Ovey n'a sans doute pas cette prétention mais on ne pourra pas s'empêcher de faire ce parallèle. Ceci dit la comparaison s'arrêtera là puisque, pour le reste, la musique de Pest Sound est assez éloignée de celle de Morphine. Le groupe qui clame haut et fort son amour pour des groupes comme The Velvet Underground, Nick Cave & The Bad Seeds et le Krautrock dans son ensemble joue, en effet, sur plusieurs tableaux. Pest Sound formé par un Anglais et trois Strasbourgeois (formule qui n'est guère nouvelle si on se souvient de Passion Fodder formation française qui comptait dans ses rangs l'Américain Theo Hakola) mettent à profit leurs expériences passées dans la BO, le jazz, la musique improvisée et même l'électro pour créer un album à tiroirs. 76 Kilos Laughing est un album qui privilégie les reliefs et les sautes d'humeur. Autant il peut vous caresser dans le sens du poil autant il peut vous bousculer brutalement. Par contre il y a bien une constante chez Pest Sound : c'est ce renouvellement permanent dans la qualité mélodique.

Certes ce ne sera pas le disque du siècle mais Pest Sound nous a accouché d'un premier jet des plus solides. Malgré les nombreux retournements de situation le groupe parvient à nous captiver et à susciter chez nous un intérêt grandissant au fur et à mesure qu'on se plonge dans cet album. On l'avait compris, nous ne sommes pas en face d'un groupe de novices et celui-ci, même s'il a perdu toute forme de naïveté, n'en a pas moins gardé une spontanéité qui fait plaisir à entendre. Quand on sait que le groupe prépare déjà son deuxième album on en saliverait presque d'avance. Car il faut bien dire que ce 76 Kilos Laughing sait se rendre enthousiasmant. Cet enthousiasme ne vient pas directement mais se révèle à nous de manière progressive mais au final le résultat est là. Pest Sound possède de réelles valeurs qui ne demandent qu'à être confirmées sur les prochains enregistrements.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-07-2007

A voir également :

http://www.pestsound.com/

?>