.:.Chronique.:.

Pochette

John Venture, The

The John Venture

[Unique Records / 6am::2006]

|01 Names|02 Coin-Operated|03 Imaginary Physical Ailments|04 Stein Walz|05 What Extra Mile?|06 Old Europe|07 Night Shift Day Shift|08 Approximate Turnover Company|09 Egg Music|

Si certains split-albums ne sont que l'alternance de morceaux des deux groupes qui se rencontrent, l'album de The John Venture est la preuve qu'en mélangeant deux couleurs, on peut en obtenir une troisième toute différente. En effet, le pop-folk mâtiné de jazz d'Angil que nous avions connu sur Teaser for: Matter se mêle avec l'électronica teintée de hip-hop de B R OAD WAY déjà repéré sur 06:06 am pour obtenir dans une osmose quasi parfaite des ambiances sonores ahurissantes. Le groupe nous a raconté l'histoire de cet album au cours d'une interview accordée en marge du Printemps de Bourges. Le principe est simple : une chanson par jour ; on enregistre, on ne revient pas dessus. Petite précision : une chanson, pour eux, ce sont les paroles, la musique, les arrangement et la vidéo… Le principe est simple, disions-nous, mais le résultat est loin d'être simpliste !

On passe presque sans douleur de l'ambiance plus que pesante de “Names” à la pop légère de “Coin-Operated”, dont l'entêtante mélodie au piano ne vous lâchera pas de sitôt. On apprécie le répit qu'on pense obtenir à l'écoute de “Imaginary Physical Ailments” (ce tic-tac doit avoir des pouvoirs hypnotiques…) avant de sombrer à nouveau dans l'atmosphère post-apocalyptique de “Stein Waltz” dont les paroles sont débitées comme par une mitraillette. On reprend son souffle sur le magnifique “What Extra Mile” avec tout de même un sentiment d'oppression qui ne nous lâche pas du morceau, et qui trouve sans doute sa justification dans l'explosion finale. Le répit accordé se transforme en mélancolie sur “Old Europe”… Mélancolie, êtes-vous sûrs ? Ecoutez donc les paroles plus attentivement… On pense halluciner à l'écoute de “Night Shift Day Shift” quand le phrasé hip-hop banlieusard de Jah'Zz vient se poser sans complexes sur l'ambiance pourtant cosy que nous avaient tissé les cuivres en introduction. “Approximate Turnover Company” nous entraîne dans un canon effréné, une comptine qui débute sur une mélodie jouée par un violon et qui se termine sur des guitares saturées. C'est avec un véritable petit bijou pop (“Egg Music”) que se termine l'album. Enfin quand on dit “pop”, c'est sans compter sur les cuivres jazzy en arrière-plan.

Vous l'aurez compris, cet album est loin de la fast-music que certains peuvent vouloir nous servir pour vendre plus ; il faut parfois se faire violence, mais c'est tellement bon ! Pour encore multiplier les émotions à l'écoute de ces titres, n'hésitez pas à regarder le DVD joint. Tous les titres y sont accompagnés des vidéos concoctées par VJ Raize, des images d'archives en noir et blanc pour la plupart, qui soubresautent et se répètent, au gré de la musique. N'oublions pas que pour B R OAD WAY, la vidéo est un instrument à part entière. Le DVD est également l'occasion de trouver quelques commentaires des divers protagonistes et un making of sans paroles (“No Comment”). Le seul regret que l'on puisse avoir, c'est de savoir que ce projet est très probablement un one-shot. Espérons juste qu'ils auront à nouveau envie de s'amuser ensemble, qu'ils auront une nouvelle idée pour pimenter une rencontre créatrice, et que nous profiterons encore une fois du résultat.

note : 9

par Claire, chronique publiée le 19-05-2007

A voir également :

http://www.thejohnventure.com

http://www.uniquerecords.org/

?>