.:.Chronique.:.

Pochette

Milenasong

Seven Sisters

[Monika Enterprise::2007]

|01 Sara|02 Casey On Fire|03 Thirty|04 Nightlost Trains|05 Lily Wyatt|06 Something Else|07 Love Feel You Do|08 Figs Tree|09 How Ode|10 Seventeentewentysix|11 Standby |12 All This Beautiful Light|

Chez Monika Enterprise on a pas fini d'enchanter son monde. Dernier petit tour de magie en date, ce disque de Milenasong, artiste qui conjugue ses origines slovéno-norvégiennes et son éducatin anglo-berlinoise avec une musique dépouillée et dont l'ampleur se mesure dès les premiers instants. Evoluant dans une sorte de pop-folk lo-fi elle aura été appuyée à la production par Bernd Jestram (Tarwater) et Jeff Tarlton. Tout en grâce et en délicatesse, Milenasong déclame ses morceaux sans âge avec une distanciation presque mystique. Une mystique toute féminine et qui ne s'embarque jamais vers une grandiloquence de bazar. Elle offre plusieurs visages et peut être habitée par un regain énergisant et peut aussi se révéler plus posée, plus mystérieuse ou intimiste. Elle joue sur une sorte d'intemporalité comme avait pu le faire en son temps Nico. Bien sûr, Milenasong n'est pas Nico. Elle n'est pas aussi sombre que l'ancienne égérie du Velvet Underground mais en bien des côtés elle peut faire penser à cette froideur qui émanait de la chanteuse disparue.

Qu'elle soit chaleureuse ou explorant les bas-fonds, Milenasong est toujours passionnante tout simplement parce qu'elle se donne les moyens d'arriver à un résultat qui n'est jamais décevant. Elle touche juste à chaque instant et il apparaît assez difficile de ne pas tomber sous le charme discret de la jeune femme. De ces petits instants de grâce, on ressort quasiment apaisé comme si Milenasong était le remède tout indiqué pour calmer les esprits les plus torturés. En ne voulant s'inscrire dans aucune mouvance elle nous apparaît comme unique. Unique parce qu'elle ouvre une porte que peu osent encore emprunter. Il n'est donc pas étonnant de la voir atterrir chez Monika Enterprise, un label qui a toujours été à l'affut de cette richesse mélodique et des formes artistiques un peu à part. Avec Milenasong, Gudrun Gut ne pouvait être que servie.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 08-05-2007

A voir également :

http://www.monika-enterprise.de

?>