.:.Chronique.:.

Pochette

Pantha Du Prince

This Bliss

[Dial Rec::2007]

|01 Asha|02 Saturn Stobe|03 Walden 2|04 Moonstruck|05 Eisbaden|06 Urlichten|07 White Out|08 Floriac|09 Steiner Im Flug|

Derrière Pantha Du Prince se cache Hendrik Weber que l'on a déjà rencontré sous les pseudos Panthel, Glühen 4 et occasionnellement comme bassiste du groupe Stella. Avec un blaze de ce niveau-là on aurait pu croire le personnage parfaitement ciblé pour les compilations Buddha Bar et autres Hôtel Costes. Il n'en est rien. Il en est même à des années-lumière. Pantha Du Prince serait plus, lui, dans l'emo-techno, une musique électronique qui, en prenant une orientation rèveuse et sensible, se veut à géométrie variable. Ne crachant surtout pas dans les formes épiques, il hésite encore moins à se réfugier dans le pathos pour faire passer ses émotions. Le résultat est, par ailleurs, plus que convaincant. Cette techno aux angles arrondis et à la production léchée est, pour ainsi dire, une belle surprise. Le mot est sans doute faible mais en même temps ceux qui ont pu suivre ses publications ces derniers temps ne seront sans doute pas surpris par la performance du bonhomme. This Bliss est un album solide dans lequel on peut s'approprier chacun des morceaux sans faire d'effort particulier.

En apparence on pourrait penser que Hendrik Weber fait dans la facilité, lorgnant même vers des schémas simplistes et réducteurs. Au contraire la musique de Weber est toute faite de nuances et de formes alambiquées. Rien n'est laissé au hasard et même si tout semble calculé au millimètre près on sent aisément que Pantha Du Prince a voulu s'éloigner au possible de tout hermétisme sonore. This Bliss est donc un album facile d'accès mais qui ne s'écarte jamais d'une certaine exigence sonore et qualitative. Jamais on ne tombe ici dans le médiocre ou le grossier. Au contraire, on atteint même un certain niveau d'excellence qui ne faiblit pas tout au long du disque. Nous avons là ce qui constitue sans doute le disque le plus abouti d'Hendrik Weber. Il pourra alors prendre tous les pseudos les plus ronflants qui soient cela n'aura plus d'importance. On saura qu'un type qui est capable de sortir un album comme This Bliss peut bien se permettre toutes les extravagances.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 23-04-2007

A voir également :

http://www.dial-rec.de/

http://www.panthaduprince.com/

.:.L'avis des autres rédacteurs.:.

Simon : avis du rédacteur
Jeff : avis du rédacteur

?>