.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Katapult Vol.3

[Karat Records::2007]

|01 Conscience Down By The Tracks Near The 80 - The Mole|02 Winter Is Late - Dolibox|03 In The Crack - Les Cerveaux Lents (Ark & Mikael Weill)|04 Nightwalk - Skat |05 Bloc 4 - Antislash|06 2002 - Nôze|07 99 Erikas - Sonja Moonear|08 Prelude 4 - Automat|09 Chantier - Ark|10 Emie - Mikael Weill|11 Wet - Electromenager|12 Carefully Hiding - Vita feat. Erika|13 Mixatroos - Cabanne|

Ceux qui ont déjà assisté aux soirées organisées à Paris par le label Karat ont certainement une idée très précise de ce à quoi ressemblent les compilations Katapult. Celles-ci ont l'insigne avantage de ne contenir que des inédits, ce qui confère à ce disque tout son intérêt. Car un intérêt il y en a bien un ici. Cette compilation est le genre de disque qui redonne clairement ses lettres de noblesse à la musique électronique. Bien entendu le genre n'a jamais vraiment été en perte de vitesse mais ce genre d'initiative est là pour nous rassurer quant à une éventuelle décadence créatrice. Il n'en est rien car chez Karat on ne choisit pas n'importe comment les artistes qui figurent sur la série Katapult. Et cette exigence peut bien être saluée car ce troisième volume nous offre un panorama sonore tout à fait alléchant. Pour autant cette même exigence ne veut pas dire que le label Karat se borne à évoluer dans un radicalisme peu constructif. Au contraire, de The Mole qui ouvre l'album à Cabanne qui le clôture, on ne pourra guère relever la moindre fausse note et son accessibilité s'adresse manifestement au plus grand nombre.

C'est là qu'on se rend compte (mais est-il utile de le rappeler ?) que la musique électronique est l'une des formes musicales qui tend le plus vers l'universalisme, qu'elle peut être appréciée par n'importe quel individu lambda et que ceux qui veulent ériger ses genres en chapelle se trompent grossièrement de combat. Il faudra ainsi prendre ce nouveau chapitre au premier degré, sans chercher le moindre calcul et prendre, enfin, le plaisir où il se trouve. Alors il ne sera guère la peine de voir dans le label Karat le moindre élitisme. Ce label qui révélé, entre autres, Blackstrobe et Automat se fait le chantre d'une musique pleine de technicité, terriblement moderne et qui ne se ferme aucune porte. Que demander de mieux ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 15-04-2007

A voir également :

http://www.myspace.com/karatrecords

?>