.:.Chronique.:.

Pochette

Get The People

s/t

[Ruminance/PIAS::2007]

|01 Got A Lot Of Love|02 La La Land|03 Bodies|04 Man, Playing The Drum Is Fun !|05 Get Back To The Shine|06 Starchild And Moonkind|07 Junkyard Dog|08 Clay Band|09 Eutrophicated Mirrorplankton|10 I Wanna Be A Better Friend|11 You Storm Them Good|12 Don't Get Chipped|13 Castles|14 Strange Love|15 Nature|16 Intergalactic Sweety-Pants|17 Boob|

Au commencement était Storm & Stress, formation dans laquelle on trouvait Kevin Shea et Ian Williams (ex-Don Caballero). L'aventure Storm & Stress ayant fait long feu Ian Williams s'en est allé former Battles alors que Kevin Shea a joué dans plusieurs groupes avant ce nouveau projet qu'est Get The People. Si Battles a connu un petit buzz bien mérité, Get The People reste un peu plus dans la confidentialité mais ce premier album est plutôt porteur d'espoir. Toujours au centre du projet avec sa batterie, Kevin Shea s'est entouré du guitariste-chanteur Ben Simon (ex-Great Lakes) et du bassiste Kyle Forester pour enregistrer ce premier effort qui sera dans la droite lignée de groupes comme Pavement et de ses avatars. Avant-pop, avant-rock, appelez cela comme vous voulez mais Get The People marque fièrement son territoire en sachant jouer sur un certain académisme et une utilisation de la rupture mélodique qui sort de l'ornière ce disque pourtant riche en émotions. Soyons clair, l'émotion est ici toute relative mais le trio tient son sujet avec une maîtrise assez remarquable.

Kevin Shea et ses acolytes sont classiques sans vraiment l'être. Classiques sans doute dans la ligne sonore et mélodique. Ils le sont moins quand il s'agit de déconstruire leurs propres morceaux. Get The People est un groupe paradoxal. Assurément bouffi par les influences, ils n'arrêtent pas d'essayer d'en sortir en chamboulant des chansons pourtant bien ordonnées. On ne peut que saluer cet effort qui élève le niveau de ce disque. Quand ils évitent ce brin de folie, le trio redevient assez commun, un peu tel un groupe comme Karate qui, par son manque de volonté à s'échapper des codes, en devient presque lisse. Get The People est sans doute encore en phase de rodage, n'ayant pas encore donné le meilleur de lui-même mais pour un premier essai on aurait pu trouver largement pire. D'autant plus que sur les dix-sept morceaux que compte cet album, il n'y aura, au final, pas grand-chose à jeter. Des miettes.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 05-04-2007

A voir également :

http://www.ruminance.com

?>