.:.Chronique.:.

Pochette

Public Enemy

Beats And Places

[SLAMjamz/Nocturne::2007]

|01 Here We Go Again (Pe Tour Intro : 2007)|02 Air Conditionning|03 Who's Your Hero ?|04 The Flavor Flav Show|05 Electric Slave|06 Grand Theft Oil|07 Hell No, We Ain't Allright|08 Vidiot|09 Like It Is|10 Shit|11 Pe, Break It To P.E.aces|12 All Aboard The New Nighttrain|13 Do You Wanna Go Our Way ??? (Live At The Filmore, 2002) |14 If I Gave You Soul (What Would You Do With It ?)|15 Air Conditionning (Revisited)|

Chuck D et Flavor Flav approchent de la cinquantaine et ont, avec Public Enemy, vingt-cinq ans de carrière. On pourrait croire que les deux hommes assagis, devenus sages parmi les sages, portant le poids des ans comme une résignation, n'aient plus la flamme d'antan. Qu'on se rassure, les dernières livraisons du groupe (New Whirl Odor, Rebirth Of A Nation) ont montré que Public Enemy sait encore mordre et se montrer tout aussi performant que n'importe quelle nouvelle pousse. En attendant un nouvel album, qui devrait sortir cette année, on patientera avec cette compilation composée essentiellement d'inédits. Pour autant Beats And Places ne saurait être qu'un simple en-cas. Même si on ne demande pas forcémment à Public Enemy d'être au niveau de son âge d'or, les New-Yorkais font encore mieux que se défendre. Les espoirs entrevus sur les deux derniers albums se confirment sur celui-ci. Public Enemy n'est pas près de lâcher le morceau et à l'image de titres comme All Aboard The Nighttrainou Who's You Hero ? on se rend compte que le groupe garde encore une bonne longueur d'avance.

Toujours aussi virulent, Public Enemy semble avoir jeté son dévolu sur G.W.Bush et son administration qui, et c'est une performance à ce niveau-là, a mis les Etats-Unis dans un merdier sans nom. Avec leur tendresse habituelle, Chuck D et Flavor Flav, parfaitement secondés par Johnny 'Juice' Rosado, Spaceman ou Professor Griff (à moins que ce ne soit l'inverse), taillent un costard sur mesure à ceux qui dirigent encore la plus grande puissance mondiale. A la limite Public Enemy se montre tel qu'il a toujours été : militant et jusqu'au-boutiste. Et c'est comme cela qu'on les préfère. Le jour où ils deviendront consensuels ils seront définitivement morts. Pour enfoncer le clou on pourra se tourner vers le dvd qui agrémente Beats And Places. Si on peut déplorer un matériel qui se trouve déjà sur le dvd qui accompagne New Whirl Odor il est contrebalancé par de nouveaux clips et documents. Bref, tout fan de Public Enemy pourra se réjouir de cette sortie, elle vaut largement le détour.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 03-04-2007

A voir également :

http://www.SLAMjamz.com

?>